Saison culturelle à Villeneuve-sur-Lot, acte II

L'année Molière et la Semaine internationale des droits des femmes vont rythmer la seconde partie de la saison culturelle à Villeneuve-sur-Lot

0 Shares

Le premier acte de la saison culturelle villeneuvoise, de septembre à décembre 2021, semble avoir apporté des résultats encourageants à la municipalité. « Avec la fin du système d’abonnement, nous avions pris un risque important, analyse Sylvie Rongier, adjointe à la culture. Les Villeneuvois étaient habitués à cela et il y a eu quelques réticences au départ mais les gens ont continué à venir. Nous sommes plutôt satisfaits du fonctionnement et nous avons constaté que ce principe a permis à un autre public de découvrir la culture. Tout le monde y trouve son compte on peut choisir le spectacle qu’on veut, quand on le veut. » Parmi les succès, les prestations de Chimène Badi et des Virtuoses ont marqué la première partie de saison du théâtre. 4706 billets ont notamment été vendus sur 14 représentations et une forte progression des ventes en ligne a été constatée. Elles représentaient 43% du chiffre contre 18,61% sur la saison 2019-2020. Place désormais à l’acte II de la saison culturelle qui va s’étirer jusqu’au mois de mai prochain. « Deux temps forts vont venir rythmer cette deuxième partie », présentent les services culturels. Cela commençait dès ce jeudi avec l’adaptation contemporaine des Fourberies de Scapin par la compagnie le Grenier de Babouchka. Le Théâtre souhaite ainsi célébrer, avec Molière 2022, le 400e anniversaire de la naissance du dramaturge. Deux autres représentations seront ainsi données pour revisiter ses célèbres pièces avec une vision prenant en compte les problématiques actuelles. Le 3 mai, le Grenier de Babouchka, toujours, fera son adaptation du Médecin malgré lui alors que le 3 mars, on retrouvera Dom Juan par L’Illustre Théâtre.

La semaine internationale des droits des femmes en fil rouge

« En écho à la journée des droits des femmes le 8 mars, les services culturels de la ville se mobilisent pour proposer une semaine thématique autour de cet enjeu majeur, avec spectacles, concert, exposition et débat littéraire. » Tous les lieux de culture de la bastide seront ainsi mobilisés du 8 au 16 mars avec en point d’orgue, pour le dernier jour de cette opération, le spectacle Simone Veil, les combats d’une effrontée. La comédienne Cristiana Reali viendra camper l’ancienne ministre, décédée en 2017.

Pour rappel, l’ensemble des structures culturelles de la commune sont soumises au pass sanitaire. « N’ayez pas peur de venir, clâme-t-on du côté de la Ville. Nous avons de grandes salles aérées donc il n’y a aucun risque de venir consommer de la culture à Villeneuve-sur-Lot. »

Renseignements : Le détail du programme culturel est à retrouver dans la nouvelle version du magazine Villeneuve Culture(s), disponible en version numérique sur le site de la mairie ou en cliquant ici.

La bibliothèque cherche à attirer un nouveau public

Soucieuse d’élargir son public la bibliothèque municipale va mettre en place plusieurs animations pour y parvenir. L’opération « Samedis en famille » permettra notamment de découvrir la lecture d’album sans texte, tout en images avec Catherine Bohl. Un univers que l’on penserait réservé aux enfants alors qu’il permet de développer l’imagination et de créer des histoires à partir de l’image. Des jeux de rôle et de société seront également organisés afin de tenter d’attirer adolescents et jeunes adultes.

L’exposition « Avignon, Varda, Vilar » se poursuit au musée

Lancée en fin d’année, l’exposition « Avignon, Varda, Vilar » se poursuit jusqu’au 6 mars au musée de Gajac. Ce sera également le cas du « Nu dans les collections » qui a permis d’exposer les réserves du musée et d’interroger, notamment, le plus jeune public, sur la place du nu dans l’histoire de l’art. Enfin, à partir du 26 mars et jusqu’au 12 juin, le sculpteur Jean Suzanne exposera ses œuvres lourdes et volumineuses faites de métal, de pierre ou de bois. « Ce que propose cet artiste tarn-et-garonnais est apaisant même s’il met aussi en avant le chaos de l’origine du monde » , précise-t-on. L’exposition prendra place à l’intérieur comme à l’extérieur du musée, ce qui permettra d’attirer le regard des passants.

Les résidences VilleneuVoix se poursuivent au centre culturel

Du côté du centre culturel, la résidence d’artistes VilleneuVoix se poursuit sur toute la durée de la saison culturelle. Un dispositif qui permet à la Ville d’accompagner le spectacle vivant et de faire un focus, cette fois, sur la danse. Le hip-hop, future discipline olympique de démonstration en 2024, sera notamment mis en avant grâce au travail fourni depuis des années par Nahim Amenzulu, au sein de la cité villeneuvoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 − = 48