Une campagne pour dénoncer les difficultés d’accès aux soins visuels

Pour alerter sur les problématiques liées à la santé visuelle, le Rassemblement des opticiens de France lance une campagne nationale, entre pétition et campagne d’affichage. Agen fait partie des villes ciblées.

0 Shares

On le sait, l’année passée a fait l’objet de nombreux débats concernant l’accès aux soins. Une profession a décidé de se mobiliser, notamment suite aux « décisions insatisfaisantes du ministère de la Santé sur l’évolution du parcours de soins visuels ». Il s’agit des métiers liés à la vision, à travers le Rassemblement des opticiens de France (ROF). Ce dernier a par ailleurs réagi aux annonces formulées par le gouvernement lors du comité de suivi du 100% santé, un dispositif qui semble monter en puissance mais dont il attend davantage de résultats. Pour répondre à cette volonté, le ROF a ainsi proposé plusieurs solutions, parmi lesquelles figure la nécessité de fluidifier l’accès aux soins. En effet, d’après un sondage Opinion Way sorti tout récemment, 6 français sur 10 doivent attendre plus de quatre mois pour avoir un rendez-vous chez un ophtalmologiste, et pour un français sur deux, ce délai va même jusqu’à six mois. « Bien que la santé visuelle soit une priorité pour 84% de la population, les solutions actuelles de prise en charge sont insuffisantes pour répondre aux besoins de soins. Pour alerter sur ces difficultés de plus en plus pesantes, l’organisation a lancé une pétition sur la plateforme Change.org pour donner l’alerte et tenter de se faire entendre. Elle a, à ce jour, reçu près de 1 300 signatures sur les 1 500 requises.

Interpeller la classe politique

« Alors que les élections présidentielles arrivent à grands pas, nous demandons aux candidats de prendre position et d’intégrer à leur programme des actions efficaces et claires qui permettront à chaque Français de prendre soin de leur vue. » Dans le même temps, la profession énonce des propositions, telles que l’allongement de la durée de validité des ordonnances pour faciliter le renouvellement des lunettes, ou encore mener des campagnes de communication pour faire connaître la possibilité de les renouveler chez son opticien ou orthoptiste. Et pour aller plus loin, une campagne d’affichage est lancée depuis fin janvier à l’entrée d’une quinzaine de villes, ciblées pour leurs difficultés d’accès aux soins visuels. Parmi elles, Agen, touchée de plein fouet par la désertification médicale dans plusieurs spécialités. Sur les prestations d’optique, un acteur local, Ophta City, propose depuis quelques années déjà un service innovant, permettant d’obtenir un rendez-vous dans un délai moyen de sept jours pour un contrôle de vue et réduire la fracture médicale qui pèse sur le territoire. « Nous avons équipé plus de 10 000 Lot-et-Garonnais depuis l’ouverture, avec un taux de satisfaction de 92% », se réjouit le fondateur Régis Poussin, engagé dans cette campagne de sensibilisation.

Renseignements //

soinsenvue.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 + 3 =