Une société de conseil alerte sur « l’effondrement de la biodiversité »

Aurélien Sebton, cofondateur de l’entreprise Koncilio, a entamé un tour de France des collectivités, pour sensibiliser les élus face aux enjeux climatiques, suite à la parution du sixième rapport du GIEC*. Il a été reçu par le maire d’Agen récemment.

0 Shares

« Le réchauffement climatique est une réalité scientifique, non une idéologie qui doit guider l’action publique locale. » Par ces mots, Aurélien Sebton touche du doigt une réalité. Plus que jamais, il est nécessaire de faire émerger une prise de conscience face à l’urgence climatique. Et c’est ce qu’il s’est engagé à faire en allant rencontrer les élus locaux, déjà familier de cette cible. En effet, ce dernier est ancien élu régional, mais aussi le cofondateur de Koncilio, société de conseil et de formation auprès d’entreprises… et de collectivités, pour les accompagner dans leur projet de transition écologique. « A côté de ça, nous prenons des initiatives pour aller plus loin sur le sujet. Suite à la parution du sixième rapport du GIEC*, nous avons souhaité mettre à disposition des élus une synthèse simplifiée, des éléments de compréhension sur l’effondrement de la biodiversité et ses enjeux », explique-t-il. Ce rapport, établi par des scientifiques, constitue une base solide pour comprendre où nous en sommes, et ce qui nous attend dans les années à venir. « C’est désormais une certitude, le climat se réchauffe à cause de l’activité humaine, et c’est la première fois que c’est inscrit noir sur blanc. » Mais avec 4 000 pages et un contenu technique, très peu d’élus s’imprègnent du dossier. Selon Koncilio, si 90% des maires ont connaissance de son existence, moins de 15% l’ont lu. « C’est pourquoi nous distribuons notre livret de 28 pages abordant l’état actuel du climat, et les scénarii imaginés par les scientifiques, en espérant susciter une prise de conscience ». On peut d’ores et déjà affirmer que quoi qu’il arrive, la barre des +1,5°C sera atteinte d’ici 2050. Désormais, il faut agir « vite et fort » pour ne pas dépasser ce seuil.

« Passer de l’alerte à l’action »

Preuve que c’est du sérieux, le climatologue Hervé Le Treut a signé la préface de ce livret, dans laquelle il déclare que « nous sommes désormais confrontés à un besoin impératif : passer beaucoup plus clairement de l’alerte à l’action ». Conscient que les collectivités ont besoin d’être accompagnées sur ce sujet délicat, avec des conseils extérieurs, Aurélien Sebton est parti, ses résumés sous le bras, à la rencontre des élus pour leur présenter. Le maire d’Agen Jean Dionis l’a reçu, volontaire pour travailler en profondeur sur cette affaire. « Nous n’avons plus d’excuse désormais, d’autant que nous avons à notre disposition cette synthèse lisible et accessible. Il faut organiser correctement le débat public, et nous porterons la bonne parole à nos collègues », a-t-il assuré. L’idée d’une intervention d’un professionnel sur le sujet sera proposée en conseil d’Agglomération, afin de sensibiliser plus largement les communes. « Cela correspond à notre volonté d’objectiver nos actions en faveur de l’environnement. C’est dans ce but que l’an passé, nous avons mis en place une démarche d’indicateurs sur la ville, afin de constater l’impact de nos politiques publiques. Nous aurons les premiers résultats à n+1 d’ici avril », ajoute Clémence Brandolin-Robert, première adjointe au maire en charge de la transition écologique. Koncilio a rédigé une proposition de loi, déposée le 6 décembre dernier par le sénateur du Nord Olivier Henno, pour généraliser la démarche et adresser le résumé à tous les conseillers. Il sera aussi présenté au Sénat mi-mars.

*Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, créé en 1988 par les Nations Unies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 3 = 2