Tour Auto 2022 : des modèles mythiques ont foulé les routes du Lot-et-Garonne !

Événement incontournable dans le calendrier automobile, le Tour Auto 2022 était de passage cette année en Lot-et-Garonne, notamment à Agen où les équipages étaient attendus de pied ferme.

0 Shares

Ce vendredi matin, aux alentours de 10h30, plusieurs dizaines d’Agenais se sont regroupés sur l’esplanade au bord de la voie sur berge, les yeux rivés sur la nationale en contrebas… Tous sont venus attendre le passage des voitures participant à la 31e édition du Tour Auto 2022, qui ont défilé une à une sous les encouragements. Les conducteurs, le sourire aux lèvres, n’ont pas manqué de saluer le public venu admirer leurs jolis bolides.

Les équipages participant au Tour Auto 2022 sont passés à Agen aux alentours de 10h30 ce vendredi matin

Cette course très réputée dans le milieu, réunit des modèles mythiques de multiples marques (Simca, Jaguar, Porsche, Lamborghini…), en plus de Ferrari un peu plus modernes qui se sont joints à la partie. Sa particularité : associer épreuves sur route et sur piste. Elle a été créée en 1899 à l’initiative de l’Automobile Club de France sous le nom de Tour de France Automobile. Le format a évolué au fil des années, connaissant diverses interruptions, puis s’essoufflant petit à petit, faute de sponsors et de participants. Mais en 1992, Patrick Peter, à travers Peter Auto, lance avec quelques aficionados le Tour Auto, réservé aux voitures qui ont participé au Tour de France original entre 1951 et 1973. Rapidement, il grimpe en popularité jusqu’à devenir un incontournable dans le calendrier. « Les deux éditions précédentes, nous avions dû les déplacer en septembre et la course s’était tenue uniquement avec concurrents français. 2022 marque un retour à peu près à la normale, si ce n’est que nous avons habituellement des pilotes chinois qui ne sont pas là en raison de la situation encore compliquée chez eux », explique Patrick Peter, organisateur du Tour Auto. Cette année, on retrouve en effet des participants américains, belges, argentins, suisses, italiens ou encore suédois, impatients de reprendre la route.

Des modèles mythiques ont traversé la préfecture de Lot-et-Garonne par la voie sur berge

230 équipages passés par Agen

Réunis à Paris, porte de Versailles dimanche 24 avril pour deux journées d’exposition, les 230 équipages engagés se sont élancés depuis la capitale pour un long voyage de 2 000 kilomètres sur quelques-unes des plus belles routes de France, avec cinq villes étapes. Après La Baule, qui a accueilli pour la première fois une étape du Tour Auto, Limoges, et Bordeaux, ils sont en route pour Pau ce vendredi 29 avril, et ont effectué un passage en Lot-et-Garonne, arrivant sur le territoire par Duras, puis passant à Allemans-au-Dropt, Miramont-de-Guyenne, Castelmoron-sur-Lot avant d’arriver à Agen.

Malheureusement, pas d’arrêt mais simplement un défilé au programme. « Nous n’avons jamais été à ce niveau de fréquentation ! Il y a du monde partout sur les routes pour suivre les passages, et les villes étapes font le plein de public, c’est impressionnant. Les réseaux jouent un grand rôle de communication, mais on ressent surtout la joie des gens de pouvoir à nouveau assister à des manifestations », se réjouit Patrick Peter. Puis tous ont continué la route en direction du circuit de Nogaro, où se déroulait la confrontation du jour sur circuit, en ce début d’après-midi. Mais les Agenais ont pu voir passer sous leurs yeux, sans le savoir pour certains, des grands noms du milieu de l’automobile, à l’instar de Thierry Boutsen, au volant d’une Shelby Cobra. Ce pilote belge, qui a concouru en Formule 1 dans les années 1980, avant de continuer en endurance, l’a d’ailleurs emporté sur la ligne d’arrivée finale… à Andorre-la-Vieille, plus haute capitale de l’Europe culminant à 1023 mètres d’altitude.

A noter que l’évènement faisait son grand retour dans la principauté, puisqu’il n’y est passé qu’une seule fois, en 2002.

Les Agenais, amateurs de voitures anciennes comme simples curieux, s’étaient regroupés sur l’esplanade
Deux Ferrari rutilantes ont précédé le premier peloton
Certains pilotes n’ont pas manqué de saluer le public sur leur passage
La Belgique est bien représentée dans ce tour Auto 2022 !

Informations :

site web Peter Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

82 + = 88