« Oui pub » pour limiter le gaspillage de papier

Trois collectivités de la région Nouvelle-Aquitaine, dont l’Agglo d’Agen ont été choisies pour participer à l’expérimentation ‘Oui pub’ sur trois ans. L’objectif, limiter le gaspillage de papier et aller vers une publicité choisie.

0 Shares

Si le « Stop Pub » est désormais très répandu, affiché sur de plus en plus de boîtes aux lettres pour ne pas voir celles-ci bondées de publicités en tout genre, encore beaucoup trop de prospectus sont distribués à l’heure où une attention particulière est donnée au gaspillage de papier. En 2019, sur l’ensemble du pays, plus de 894 000 tonnes d’imprimés publicitaires non adressés ont été distribuées, représentant environ 40kg par foyer. Le plus alarmant est le résultat d’une enquête menée par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), révélant que 44% des français jettent des publicités à la poubelle sans y avoir prêté attention, et ce au moins une fois par semaine. Sur l’agglomération, sur les près de 1400 tonnes de papiers collectés dans les points d’apports volontaires en 2020, 35 à 40% de ce flux est composé d’imprimés publicitaires. Pour remédier à cela, et aller vers une publicité « choisie », un appel à candidatures a été lancé par le Ministère de la Transition Ecologique l’an passé pour une expérimentation du ‘Oui pub’ sur trois ans dans plusieurs collectivités. Trois d’entre elles ont été sélectionnées sur la région Nouvelle-Aquitaine, et l’Agglomération d’Agen en fait partie. « Cette motivation à y participer entre en cohérence avec les enjeux règlementaires fixés par la loi. » Le problème est désormais pris à l’envers etceux qui souhaiteront recevoir de la publicité devront afficher un sticker sur leur boîte aux lettres. Dans le cas contraire, il sera désormais interdit d’en déposer.

Début le 1er septembre

Entre la loi Climat et Résilience, la loi antigaspillage pour une économie circulaire, et le programme national de prévention des déchets, tous les voyants sont au vert pour agir en faveur de la planète, et les imprimés publicitaires sont dans le viseur. Plusieurs leviers se mettent en place, dont ce projet ‘Oui pub’, pour ne conserver que les effets utiles de la publicité et réduire le gaspillage. Plus largement, l’Agglo d’Agen a la volonté de « s’inscrire dans une économie circulaire plus forte » avec en ligne de mire la réduction des impacts environnementaux liés à la production et diffusion d’imprimés publicitaires non adressés. Le dispositif ‘Oui pub’ débutera officiellement au 1er septembre 2022. Sont concernés l’ensemble des supports exceptés les échantillons presse, les documents d’information des collectivités et la communication politique ou à caractère culturel. Outre l’économie de papier, cette initiative participera à limiter la surconsommation. « Cela agit directement sur le comportement d’achat et les actions des consommateurs », appuie Patrick Buisson, en charge de la transition écologique, collecte, valorisation des déchets et économie circulaire à l’Agglomération d’Agen. L’ensemble des foyers du territoire recevront au cours de l’été un courrier accompagné d’un autocollant. Libre à eux de le coller ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 3 =