Sainte-Livrade : le Kube se diversifie en centre-ville

Implanté depuis 2017 sur la zone de Nombel avec un hôtel d’entreprises, Le Kube arrive avec un nouveau concept en ville, en lieu et place de l’ancien Garage de la poste.

0 Shares

C’est une sacrée friche qui va reprendre vie, au cœur du centreville de Sainte-Livrade-sur-Lot. Depuis quinze ans, les voitures cessent eneff et de défiler au Garage de la poste, véritable institution du cœur de ville, née dans les années 1950. C’est Lydie Manet, à la tête du centre d’affaires Le Kube, sur la zone de Nombel, qui va faire l’acquisition du bâtiment. « L’acte de vente définitif doit être signé le 30 novembre prochain, précise l’entrepreneure. On a promis à Madame Bézy, la vendeuse ayant exploité le garage pendant 60 ans, qu’on ne toucherait pas à la façade afin de garder une partie de l’âme des lieux. Elle avait notamment été approchée par des promoteurs qui voulaient tout raser pour y construire un immeuble. » Une idée à laquelle ne voulait pas se résoudre Lydie et son mari qui résident depuis 2006 juste à côté de la friche. « On se dit qu’on a un peu contribué à ce que la commune se développe d’un point de vue économique en créant des bureaux avec le Kube. Cette création était venue de discussions avec des artisans et des indépendants qui avaient besoin d’un pied à terre ponctuellement. Cela tombait parfaitement avec le fait qu’on ait pu investir les anciens locaux de la Saur mais ceux-ci étaient trop grands pour le seul cabinet d’expertise comptable de mon mari. De la même façon, on s’est demandé ce qu’il manquait à Ste-Livrade pour venir combler ce lieu inoccupé. Après réflexion, on s’est dit qu’il n’y avait pas forcément d’endroit commun et sécurisé pour se garer. » Un cheminement qui a pris vie dans les problématiques rencontrées par le couple, propriétaire d’un camping-car et ayant éprouvé beaucoup de difficultés pour le stationner en ville.

Un parking sécurisé

Ce sont ainsi une vingtaine de places de parking pour voitures et motos, ainsi que huit pour camping-car qui seront aménagés à l’intérieur même de l’ancien Garage de la poste. Il sera possible d’y faire sa vidange et un point d’eau permettra de se recharger, comme de procéder à un lavage superficiel de son véhicule. L’ensemble sera sécurisé avec des caméras de vidéosurveillance et l’accès se fera uniquement à l’aide d’un badge. Avec 1200 m² d’espace, il faut dire qu’il y a de quoi faire. Alors, Lydie Manet proposera aussi des box de stockage à la location et personnalisables selon la taille souhaitée. Ils seront disposés en sous-sol, au même endroit où voitures et motos seront stationnées. « Tel qu’est conçu le bâtiment actuellement, il faut un peu se projeter pour imaginer ce projet. Ce sera le Kube numéro 2 mais nous allons conserver la façade car il s’agit vraiment de la signature des lieux. A l’intérieur, la première partie a été construite en 1955 et la seconde en 1975. Bien que l’ensemble ait été très bien entretenu, ça reste dans son jus depuis 15 ans donc il y aura quand même quelques travaux. Les parkings seront prêts d’ici le premier trimestre 2023. L’ensemble devrait être finalisé pour l’été. » Car le projet ne s’arrête pas à proposer du stationnement aux Livradais. Il devrait permettre l’implantation d’un commerce en centre-ville.

Un commerce est également souhaité

« Les bureaux du garage vont être recyclés en un local qui aura vocation à vendre des produits locaux. Cela peut se faire sous la forme d’une AMAP (ndlr, Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) comme d’une coopérative. Nous avons déjà quelques candidats intéressés. Cette façade se prête à merveille pour cela et en enlevant les anciennes pompes à essence, il y aura aussi des places de parking devant. On reste dans l’idée de partager un lieu avec un côté convivial très important. C’est un projet qui semble avoir été accueilli à bras ouverts par les voisins qui nous ont même autorisés à faire un peu de bruit. Cela va redonner un petit coup de jeune au centre-ville. On est juste à côté de la Poste, sur une petite place relativement passante. Alors même si nous ne sommes pas des Livradais pure souche, nous avons à cœur que tout le monde se sente bien dans la commune. Et contrairement à ce qui peut se dire, ce n’est pas pour briguer la Mairie (rires). » Lydie se contentera juste d’y vendre son miel dans la dernière partie restante. « Je n’ai que quatre ruches donc je n’en fais pas grand commerce, précise-t-elle. L’idée serait surtout de faire une sorte de miellerie collaborative où des gens pourraient venir se former sur le fonctionnement et la vie d’une ruche. Le retour que nous avons sur l’ensemble de ce projet, c’est que les gens sont satisfaits que ce lieu revive. Même si ce n’est pas sous la forme d’un garage, beaucoup de monde est passé par ici, comme employé ou comme client. Je peux comprendre l’attachement qu’ont les Livradais à ce lieu donc je ne veux absolument pas le renier et conserver cet esprit. »

Tous les bureaux bientôt occupés

Depuis 2017, le Kube fait revivre les anciens locaux de la Saur qui étaient inoccupés depuis trois ans. C’est d’abord la nécessité de déménager de Thierry Manet qui a mené son cabinet d’expertise comptable dans ce bâtiment. Trop vaste pour cette seule activité, son épouse Lydie s’est alors chargée de commercialiser les autres bureaux pour les louer à la journée, à la semaine, au mois comme à l’année. « A partir du 1er janvier prochain, le Kube sera complet », se félicite l’entrepreneure. Tout n’a pourtant pas été simple depuis cinq ans. « Quand nous nous sommes installés, nous n’avons eu aucune aide de la Mairie, du Département ou de l’Etat. Sauf que désormais, la municipalité va aussi créer son centre d’affaires municipal (ndlr, projet prévu sur l’ancienne usine Audevard). C’est de la concurrence sans être une vu que nous sommes plein. En revanche, si ça m’avait généré des problèmes pour recruter dans les bureaux, j’aurais un peu rué dans les brancards. Disons que ça m’indispose plus que ça m’énerve. » Qu’importe, chaque entrepreneur locataire dispose de prestations alléchantes au sein du Kube : un bureau équipé en mobilier et avec internet, une cantine mais aussi un service d’impression, d’affranchissement du courrier ou encore une salle de réunion. Un fonctionnement pas forcément qui carré mais qui s’adapte aux besoins spécifiques de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 81 = 90