Sur l’A62, l’économie vit aussi sur l’aire d’Agen Porte Aquitaine

Sur l’autoroute A62, l’aire d’Agen Porte d’Aquitaine, gérée par Vinci Autoroutes, a fait peau neuve en 2022 avec une off re de services renouvelée.

0 Shares

Si l’on vous dit que ça bouge d’un point de vue économique, du côté de Ste-Colombeen-Bruilhois, vous seriez vite tenté de vous dire qu’un nouveau projet se met en place sur la Technopole Agen Garonne. Et pourtant, à peine plus d’un kilomètre de là à vol d’oiseau, vers l’Ouest, l’activité fourmille aussi. C’est sur l’autoroute A62 et plus particulièrement sur l’aire d’Agen Porte d’Aquitaine que du mouvement s’est opéré ces derniers mois. Le fonctionnement de l’axe routier est concédé par l’Etat à Vinci Autoroutes, ce qui comprend également les aires de service. Le siège de la direction régionale de la société se situe d’ailleurs à proximité immédiate du péage du Passage d’Agen. « Nous sommes un opérateur privé, délégataire d’un service public, résume Denis Laurent, responsable clientèle et communication. Parmi nos obligations imposées par l’Etat, il y a celle de fournir aux usagers de quoi se restaurer, prendre une pause, trouver des produits de première nécessité et d’entretien du véhicule ou encore de proposer un ravitaillement en énergies (ndlr, carburants et électricité). » Par ailleurs, Vinci Autoroutes concède lui-même à d’autres sociétés, pour une durée de 15 ans, une partie de ces services obligatoires. La précédente concession arrivant à son terme, l’opérateur en a profité pour lancer des travaux de grande ampleur sur l’ensemble de son aire. « Nous avons beaucoup investi sur les parties extérieures. Il était en effet nécessaire de mieux relier le bâtiment boutique et station essence, à celui de la restauration. Nous devions aussi réfléchir aux flux de circulation et la nécessité d’améliorer le transit des piétons. On ne pouvait pas renouveler les intérieurs sans passer par cette étape. »

Une offre de services à renouveler

Ces travaux ont commencé en septembre 2021. Il s’agit de la première aire de service sur l’axe Bordeaux-Narbonne (A62 et A61) à passer par là, ouvrant la voie aux autres. « Nous avons proposé à l’Etat de fermer certaines aires pour éviter aux clients d’arriver sur des zones de travaux. En contrepartie, nous nous sommes engagés à ce qu’il n’y ait pas de travaux sur une aire sur deux, pour assurer une certaine continuité de service. » Sur Agen Porte d’Aquitaine, la partie restauration a ainsi été fermée jusqu’en février 2022. Adieu l’ancien Autogrill et place à trois nouvelles formules. « Au bout de 15 ans, l’off re de services sur nos aires commençait à être vieillissante. Il est aussi important que le partenaire qui investit sur cette durée puisse devenir rapidement rentable car il n’a pas de fond de commerce à vendre à la fin de sa sous-concession. Au final, nous nous sommes intéressés, sur chaque aire, aux attentes des clients. » Du côté des enseignes connues, Burger King et Marie Blachère ont ainsi posé leurs valises tandis qu’une off re type cafétéria, sur le concept « locavore » propose des plats plus classiques. « Sur cette aire, nous avons une clientèle qui est beaucoup en déplacement professionnel. Nous proposons donc des espaces de coworking où ces gens peuvent travailler et l’offre de restauration rapide peut répondre à leurs besoins. C’est également le cas des familles durant l’été, où le burger rencontre un certain succès. »

Des chemins pour se dégourdir les jambes

Il faut rappeler que la sécurité routière insiste sur le fait de prendre une pause toutes les deux heures quand on prend la route. Cela nécessite d’apporter une off re de service qui permet aux conducteurs de bien prendre le temps de se reposer. « Dans les faits, les clients s’arrêtent plutôt toutes les 2h46 à 3h, estime Denis Laurent. C’est donc à nous de faire en sorte de rendre leur pause agréable et leur faire oublier qu’ils sont sur l’autoroute. Nous avons ainsi des chemins pédestres qui permettent de se dégourdir les jambes. L’été, nous mettons en place de nombreuses animations qui occupent les enfants. » Cette off re de services est complétée par la mise en place progressive d’infrastructure de recharge de véhicule électrique. A l’instar de la station essence qui s’est aussi agrandie, c’est Total Energies qui en a décroché le contrat. Prochain projet pour Vinci Autoroutes, la réfection de l’aire du Mas d’Agenais débutée en septembre dernier. « On en est à plus de la moitié de notre programme et on commence à en voir les bénéfi ces d’un point de vue de la clientèle. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 3 = 12