Agen : fin de parcours pour les trottinettes électriques et les vélos en zones piétonnes

Après plusieurs accidents et plaintes contre des véhicules de micro-mobilités (vélos, trottinettes, gyropodes...), la Ville d’Agen a décidé de mener une expérimentation à partir du 3 juillet jusqu’à la fin de l’année. Ces véhicules seront interdits sur les zones piétonnes et leur utilisation sera sanctionnable.

0 Shares

L’objectif lors de la piétonnisation d’Agen et en particulier du boulevard de la République, était d’apporter un espace « tranquille et sympa, propice au commerce tout en restant sécurisé et conviviale », nous explique Jean Dionis du Séjour, le maire d’Agen. Le constat lors des premières années de pratique est positif et le boulevard est plébiscité autant par les piétons que par les commerçants. Mais depuis 2020, la municipalité recense des plaintes et des tensions sur le boulevard, dues en grande partie à la démocratisation des trottinettes et des vélos électrique sur place (4 vélos vendus sur 10 sont électriques à Agen). Les gens se plaignent de la vitesse de ces véhicules, toujours plus élevée, et du fait qu’ils ont frôlé l’accident avec à plusieurs reprises. En février dernier, ce qui devait arriver arriva, alors que Charly, 5 ans, regardait la devanture de la boutique Micromania, il fut percuté par une trottinette électrique qui arrivait a plus de 30 km/h. Il fut victime d’une triple fracture du foie et du être héliporté dans un hôpital à Bordeaux, le maire d’Agen qui s’était rendu auprès des parents dit avoir eu « très peur ». Après un tel accident, la commune se devait d’agir pour que les zones piétonnes et notamment le boulevard redeviennent les espaces sécurisés et conviviaux qu’ils ont pu être auparavant.

Les mesures mises en place

Même si le développement de la mobilité électrique est une bonne nouvelle pour la ville, elle ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des zones piétonnes. Dans cette dynamique là, la mairie d’Agen a réfléchi et a questionné les usagers pour savoir quelle solution apporter à ce problème. La réponse étudiée par la municipalité a donc été cette expérimentation qui démarrera le 2 juillet jusqu’à la fin de l’année et qui interdit la circulation des vélos et de tous les véhicules électriques sur les zones piétonnes. À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 juillet, des opérations de prévention sont prévues avec notamment des panneaux signalétiques a l’entrée des zones. Désormais si vous voulez traverser le boulevard avec ces véhicules, il faudra les pousser à la main. Pour éviter de rentrer sur ses zones avec son véhicule, des anneaux de stationnement de vélo vont être mis en place en plus de plans qui indiqueront un parcours évitant les voies accessibles uniquement à pied. La mairie fait appel au réflexe citoyen pour respecter ces règles. Si elles ne le sont pas, la police pourra verbaliser d’une amende allant jusqu’à 150 euros, et même à une confiscation du véhicule selon la situation (vitesse au-dessus des 25 km/h, usage du téléphone ou d’écouteurs, véhicule débridé…). Ce problème n’est pas rencontré qu’à Agen, mais dans toute la France, c’est pourquoi la mairie a voulu agir au plus vite notamment en déplaçant ce trafic sur les axes équipés de pistes cyclables qui sont de plus en plus nombreuses à Agen. 

Les zones piétonnes interdites à la mobilité douce, ici représentées en bleu / Mairie d’Agen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

67 + = 72