L’Agglo, bientôt à l’heure espagnole ? 

Jeudi dernier, les élus de l’Agglomération d’Agen se sont pliés une dernière fois à l’exercice communautaire avant la tréve estivale. Un conseil d’Agglomération tourné en grande partie sur le défi écologique. 

0 Shares

Décarboner, sobriété et surtout s’adapter ! Tels vont être les maîtres mots pour l’Agglomération d’Agen dans les années à venir. Jean Dionis, président de l’Agglomération, l’a d’ailleurs rappelé, «Nous avons des périodes de canicule de plus en plus fréquentes. Nous avons eu en 2022 8 des journées les plus chaudes depuis 1974 et 3 épisodes de canicule. » Un constat qui pousse l’Agglomération à revoir sa copie sur certains points et à mettre le paquet sur d’autres. 

Expérimenter le rythme des pays méditerranéens  

Ainsi, à l’ordre du jour, la proposition de changer profondément le fonctionnement des services de l’Agglo en période estivale est arrivée sur la table. Jean Dionis a ainsi proposé un « Plan d’adaptation à la chaleur ». Un plan pérenne en période estivale qui prendrait place chaque année à partir de 2024 en juillet et aout. Ce plan consisterait en une ouverture au public de l’administration de 7 à 14 heures, applicable à tous les agents. « C’est une modification importante du fonctionnement mais qui permettrait, par exemple, de bien moins climatiser », reconnaît Jean Dionis, qui a déjà eu discussion avec les syndicats et lancera une expérimentation en août 2023 dont le bilan se fera en septembre. Une période jugée pertinente pour une première expérimentation en raison du nombre réduit de personnels présents dans les services avec les congés. « Les pays méditerranéens ont adopté massivement cette façon de fonctionner », appuie l’élu. Néanmoins, certains élus ont pointé le fait qu’il était inenvisageable pour certain services de fonctionner de cette façon et des dérogations seront ainsi mises en place comme pour les CCAS par exemple. « L’expérimentation doit être la plus massive possible et nous devons réduire les dérogations maximums. »
D’autres services connaîtraient eux aussi une adaptation pour suivre ces nouveaux étés caniculaires. Aquasud modifie comme chaque année ses horaires de 12 heures à 20 heures et l’hypothèse a été émise que le musée des Beaux-Arts pourrait ouvrir tous les matins du lundi au samedi et resté clos les après midi. 

Le label Climat air énergie 

En amont de cette proposition, Patrick Buisson, vice-président à l’Agglomération et maire de Bajamont, s’est fait également rapporteur d’un autre dossier important concernant l’environnement. Celui de l’obtention du label Climat Air et Energie de l’anglo et du plan Climat Air Energie Territorial. Une « démarche volontaire qui a pour objectif pour la collectivité de s’engager à faire reconnaître la qualité de sa politique Climat-Air-Energie et de récompenser le processus de management de cette politique ».
Un plan que l’Agglomération espère mener à bien en s’appuyant sur plusieurs axes d’actions biens définies : La rénovation massive du patrimoine bâti en repérant les foyers en précarité énergétiques, en encadrant la construction et la rénovation du patrimoine communal ; la réduction des déplacements fossiles et en décarbonatant les déplacements ; en accompagnant transformation de l’agriculture locale notamment en accompagnant les exploitation « résilientes », en aidant les entreprises à innover et à intégrer les enjeux climatiques et en soutenant la planification et le développement des énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 18 = 23