Villeneuve-sur-Lot : le Festival du rire remet l’humour au centre de la Bastide

En 31 ans à faire vivre avec humour la Bastide de Villeneuve-sur-Lot, le Festival du rire a bien évolué. Une ascension qui est encore perpétuée avec le retour de l'événement phare pour cinq jours à Villeneuve-sur-Lot.

0 Shares

En décembre dernier, Tony Feijoo, président du Festival du rire, aux côtés des élus de la municipalité de Villeneuve-sur-Lot, révélait les têtes d’affiche de la 31ème édition du grand show de l’humour en cœur de bastide. Parmi les noms dévoilés, Christophe Alévêque, qui s’apprête à faire son retour après avoir été lauréat du concours d’humoristes en 1993. Il s’est fait connaître notamment en faisant partie de la « Bande à Ruquier », à la radio comme à la télévision. « Cela faisait un moment qu’il voulait revenir, confesse Tony Feijoo, président du Festival. Il a un humour caustique et décapant qui plaît beaucoup. » De plus, si Elodie Poux a pendant longtemps été au programme de la manifestation, l’humoriste a dû stopper sa tournée, faisant ainsi une croix sur le Festival du rire de Villeneuve-sur-Lot. Mais pas de soucis pour l’organisation qui a su changer ses plans avec ingéniosité en programmant Sandrine Sarroche, elle aussi chroniqueuse à la radio (RTL) et à la télé (C à Vous et Paris Première). Sandrine viendra donc présenter son spectacle éponyme, alors qu’elle était initialement prévue dans le secret pour l’édition 2024 du festival. Enfin Vérino, la dernière tête d’affiche, fera sa première apparition sur les planches villeneuvoises. Le public lot-et-garonnais avait déjà pu l’apprécier du côté de La Manoque à Tonneins, en 2019. « A l’image de Christophe Alévêque, nous l’avions programmé en 2020 mais le Covid avait eu raison de cette édition. Comme il préparait un nouveau spectacle, nous n’avions pas pu l’inviter cette année. Désormais il est rodé et il aura donc l’occasion de venir jouer son « Focus » à Villeneuve-sur-Lot. » Ce soir, du côté du centre culturel Raphaël Leygues, les Villeneuvois pourront assister gratuitement au spectacle des Apollons, sacrés prix de la ville lors de la dernière édition. Demain, ce sera à Hassan de Monaco, prix du jury, de fouler les planches du théâtre Georges-Leygues.

Un brin d’histoire en rire

L’idée du festival du rire est née en 1991 après le spectacle donné dans la garenne de l’hippodrome dans le cadre des fêtes traditionnelles de l’association Saint-Roch-St-Fiacre . « A ce moment-là, l’association ne s’imaginait pas 28 ans après être à l’origine d’un des festivals d’humoristes les plus réputés au niveau national. Dans les années 90 on a assisté à une véritable croissance des festivals en tout genre, trouvant son origine dans une volonté de décentralisation culturelle en devenant de véritables outils de promotion et de valorisation régionale ». Villeneuve-sur-Lot n’y a visiblement pas échappé. St Roch St Fiacre développe un festival sur un thème novateur l’humour, langage et mode d’expression. L’objectif premier de cet événement est alors de faire reconnaître l’humour et de le valoriser en tant que pratique culturelle. Il est aussi perçu comme un véritable outil de formation pour des humoristes en compétition qui n’ont souvent que l’expérience de petits lieux type café-théâtre. Durant les premières années, toujours situé à l’hippodrome de Villeneuve-sur-Lot, le festival passe à 3 jours dès sa 2ème édition. « La présélection des candidats se professionnalise rapidement de la cassette vidéo, on passe à des lieux d’audition couvrant l’ensemble du territoire national », raconte-il. Le concours a évolué et est devenu plus exigeant et plus compétitif de 12 candidats à l’origine, le nombre a été réduit à 9 pour se stabiliser à 6. Dans le même temps, la prestation est passée de 10 à 20 minutes. Installé dès sa 4ème édition en cœur de ville, au théâtre municipal, au centre culturel et dans les rues, le festival s’est enraciné et a accompagné la montée en puissance et la professionnalisation des jeunes talents de l’humour. Aujourd’hui, près d’une quinzaine sont devenus des artistes à forte notoriété. C’est depuis sa 10ème édition qu’il se déroule sur quatre jours. L’équipe a quant à elle toujours refusé la « professionnalisation », préservant ainsi une atmosphère « simple et bon enfant », bien que le Festival du rire ait accueilli des dizaines de milliers de spectateurs dans son histoire. Une évolution hors-normes pour une manifestation que l’on pourrait presque encore qualifier de « fait maison ».

Quid du concours national ?

Traditionnellement, le Festival du rire fait aussi la part belle aux nouveaux talents, pour lesquels il ne manque pas de donner un coup de projecteur. Le grand concours national d’humoristes accueillera ainsi, comme à l’accoutumée, une liste de six candidats. Au sein de cette dernière, se dressent quatre hommes et deux femmes, sélectionnés aux quatre coins de la France, à l’occasion de leurs spectacles respectifs. Se disputeront le premier prix du concours : Tiffany Boffeli, Carlos Flinnroi, Julien Sabas, Amandine Lourdel, Sacha Losi et Vincent Seroussi. Pour les départager, un jury présidé par le vainqueur dudit concours en 2014 Gérémy Crédeville et tête d’affiche l’an passé, sera aux aguets

Le Festival du rire dresse le programme :

Du 27 juin au samedi 1er juillet,

Ce mercredi 28 juin : Hassan de Monaco à 20h30 au théâtre Georges-Leygues

Jeudi 29 juin, Sandrine Sarroche à 20h30 au théâtre Georges-Leygues

Vendredi 30 juin, Christophe Alévêque au théâtre Georges-Leygues

Samedi 1er juillet, Vérino au théâtre Georges-Leygues

Tarifs : de 21,50 € à 31, 50 €. Chaque jour, les spectacles seront précédés des prestations de deux candidats du concours national. Dernières réservations de billets sur https://ville-villeneuve-sur-lot.notre-billetterie.fr/billets?kld=RIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =