Villeneuvois : l’Agglo soutient les producteurs qui oeuvrent en vente directe

Bonne nouvelle pour le petit monde de l'agriculture locale, la CAGV ajoute un nouveau régime d'aide pour encourager le développement de la vente directe par les exploitants agricoles du Villeneuvois.

0 Shares

« On a une mission de préservation, de soutien et de développement actif de notre agriculture au sein de l’Agglo ». Un petit rappel du président de la CAGV (Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois) Guillaume Lepers qui ne fait pas de mal, puisque ce projet dévoilé la semaine dernière fonctionne déjà depuis le 1er janvier 2023. En Villeneuvois, la CAGV compte 39 agriculteurs qui font de la vente directe. « Un bon moyen de découvrir des producteurs que l’on ne connaît pas et amener les consommateurs vers eux », pour Jacques Borderie, adjoint au développement économique de l’agglo.

Une aide déjà en vigueur

D’ores et déjà, les aides pour les agriculteurs ne manquent, notamment avec la mise en place du Plant alimentaire territorial (PAT) pour soutenir l’installation de jeunes producteurs. Mais depuis le 1er janvier de cette année, s’est rajoutée ladite aide à la vente directe. Seules conditions d’éligibilité, le bénéficiaire doit s’engager à pratiquer une activité de vente directe aux consommateurs, de produits issus de son exploitation. La commercialisation doit au moins avoir lieu en partie sur le Grand Villeneuvois. L’enveloppe globale du dispositif, elle, est de 15000€. « On aide ainsi à l’achat de matériel ou non, tant que cela bénéficie au développement de la vente, aussi bien en matière d’efficacité que de relation commerciale », confirme Juliette Rouleau, chargée de mission à l’agriculture et à l’économie sociale et solidaire à la CAGV. Parmi les investissements possibles : l’achat d’une vitrine réfrigérée mobile, d’une bannière ou d’une présentoir pour les produits alimentaires, d’un terminal de paiement ou même simplement d’une prestation pour la création d’une identité visuelle ou d’un site internet de vente par correspondance. A noter que bien d’autres types d’achats son imaginables.

Bénéficiant à tous les acteurs

En sept mois, autant de projets ont été étudiés par la commission d’attribution. Au sein de sept communes différentes du territoire, ces producteurs connaissent des activités bien distinctes : Vins, bières, canards, pommes, maraîchage etc… En moyenne, les aides attribuées atteignent la somme de 1150€ par projet. Le montant de la subvention correspond quant à elle à 40% de la dépense éligible, en partant d’un plancher des dépenses à 1000€ et plafonnant à 4000€. Un dispositif auquel Vincent Bertrand, du domaine Darfeuille à Dolmayrac, a pu profiter. « Nous faisons de la vente en caissettes sur les marchés et l’acquisition d’un camion réfrigéré se faisait urgente. On a fait appel à l’Agglo et on a pu obtenir une aide de 1600€ ». A ce jour, le budget dédié à ce dispositif est engagé à 46% dans les projets évoqués, soit 8023€. Bien que l’information de l’ouverture de dispositif ait été transmise aux producteurs du territoire via le réseau des Fermes Lot & Bastides, la Chambre d’Agriculture et Agrobio 47, la CAGV veut passer la seconde à présent. « Je serai satisfait de ce dispositif quand on me dira qu’il ne reste plus d’argent dans l’enveloppe de la CAGV et qu’il faut remettre des sous à disposition. Il faut que nos producteurs s’approprient cette aide. Cela bénéficiera autant à eux, qu’aux consommateurs et au territoire du Villeneuvois en terme de reflet d’un savoir-faire local qui renforcerait notre image touristique », souligne Guillaume Lepers, annonçant par la même occasion une nouvelle campagne pour attribuer le budget restant dans l’enveloppe durant l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 2 =