Agen : Une vie culturelle qui surprend et se transforme

Se laisser surprendre par la culture agenaise. C'est ce à quoi vous invite les équipes culturelles de la Ville pour cette nouvelle saison. Mais les surprises ne se cantonneront pas aux salles et comprennent aussi les transformations que vont subir ces lieux connus de tous.

0 Shares

Faire naître les émotions et inviter à se laisser surprendre. Ce sont, pour cette nouvelle saison culturelle agenaise, les mots d’ordre de toutes les équipes culturelles de la ville d’Agen.
« L’annonce de cette nouvelle saison culturelle est toujours un moment très attendu », explique Marie-Claude Iachemet, adjointe à la culture à la ville d’Agen. « Lors de l’annonce au public au théâtre Ducourneau, nous avons reçu environ 500 personnes ». Preuve en est que la culture à le vent en poupe. Et pour, chaque année, inviter le public à se retrouver dans les salles du théâtre, du musée, de la médiathèque et d’autres, les équipes municipales mettent un point d’honneur à créer une programmation éclectique, poétique et surprenante d’année en année.
« Il faut se laisser surprendre par la culture », martèle l’adjointe. « Découvrir et se laisser émerveiller. » « Il y a une véritable force culturelle à Agen qui bénéficie d’une forte volonté municipale », poursuit Nina Mercier de Sainte-Croix, directrice de l’action culturelle à la Ville d’Agen. « Nous avons une ville qui met des moyens très importants dans sa culture et un véritable dévouement et une transversalité des équipes des différents lieux. »

De grands projets pour les lieux culturels

Et ces grands moyens injectés par la Ville vont se traduire au delà d’une saison culturelle ambitieuse et fournie. En effet, les Agenais ont déjà pu remarquer que la façade du musée était désormais à moitié masquée par les échafaudages. Le musée commence en effet sa mue en commençant par la réfection de la toiture d’un des quatre hôtels particuliers qui constituent l’ensemble. Assainissement, nouveaux parcours, nouveaux espaces, 4 ans de travaux attendent l’ensemble datant de la Renaissance. « En décembre, les 4 agences d’architectures en concours rendront leurs projets qui seront soumis à sélection. L’objectif est un premier coup de pioche fin 2024 début 2025. » Au total, ce sont 12M€ hors taxes qui sont injectés dans le musée pour préserver ce lieu agenais exceptionnel. Aussi important qu’il est de vivre ces lieux culturels, il est important d’en sauvegarder le patrimoine.
Pendant la durée des travaux du musée, l’église des Jacobins prendra le relais après elle même avoir subi des travaux en 2024. « En raison des travaux, les Jacobins n’accueilleront pas d’exposition l’an prochain et servira de lieu de repli du musée pour ne pas laisser les Agenais orphelins de musée. » L’hôtel Lacépède qui accueille la médiathèque ne sera pas en reste non plus avec la transformation de l’aile ouest en tiers-lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

88 − 82 =