Agen : Festi’mental, une semaine pour sensibiliser à la santé mentale 

Du 9 au 22 octobre aura lieu Festi'mental, un festival destiné à sensibiliser à l'importance de la santé mentale et à y apporter un regard bienveillant.

0 Shares

Depuis la Covid-19, la question de la santé mentale est revenue sur le devant de la scène. Aussi importante que la santé physique, elle est pourtant souvent rapidement reléguée au second plan. Selon le baromètre santé 2021 de Santé publique France, la prévalence des épisodes dépressifs a augmenté en France, avec une accélération sans précédent entre 2017 et 2021, avec un gain de 3,5 points, passant de 9,8 % à 13,3 %. Elle est particulièrement marquée chez les jeunes adultes, passant de 11,7 % à 20,8 %. Toujours selon Santé Publique France, au mois de décembre 2022, un tiers des personnes interrogées présentaient un état anxieux ou dépressif et une personne sur dix déclarait avoir eu des pensées suicidaires dans l’année.

Festi’mental, la sensibilisation à l’échelle locale 

Pour sensibiliser à cette problématique qui nous touche tous, directement ou indirectement, un événement proposé dans le cadre des Semaines d’information en Santé Mentale (SISM), la nouvelle édition du Festi’mental aura lieu du 9 au 22 octobre 2023  avec comme fil rouge la thématique « A tous les âges de la vie, ma santé mentale est un droit ». « C’est un événement qui s’inscrit dans les semaines d’information sur la santé mentale », explique Isabelle Berdinelle, Coordonnateur du CLSM (Conseil Local de Santé mentale de la ville d’Agen). « Cela fait plus de 30 ans que ces semaines existes mais restaient assez confidentielles, plus accessibles aux professionnelles. Hors, il faut sensibiliser le grand public. » En 2021 est alors organisée la première édition de Festi’mental, un nom avec une connotation festive et positive. L’objectif de ce festival est de sensibiliser aux questions de santé mentale, d’informer sur les lieux ressources, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien de proximité.

Piloté par le Conseil Local de Santé Mentale d’Agen, co-présidé par la Ville d’Agen et le Centre Hospitalier Départemental La Candelie, le Festi’mental se veut résolument ouvert à tous et porteur d’un regard bienveillant sur la santé mentale. « On peut avoir des problèmes psychiques, mais être pris en charge et avoir une bonne santé mentale. A contrario, on ne peut avoir aucun problème psychique et pourtant avoir une santé mentale qui ne va pas bien », souligne Isabelle Berdinelle.

Un festival pour savoir que l’on n’est pas seul 

« Il est important de sensibiliser à faire attention à sa santé mentale comme on peut faire attention à sa santé physique », rappelle la coordinatrice. Dans le cadre du festival, sont proposées des formations (déjà complètes) aux premiers secours psychiques. « C’est comme les gestes de premiers secours que l’on peut vous apprendre, mais là, cela peut permettre de se sentir plus légitime d’aller vers un collègue ou un membre de sa famille pour lui dire qu’on a vu qu’il n’allait pas bien et qu’il n’était pas seul ». De même, le programme complet du festival permet d’entrer en contact avec de nombreux acteurs locaux de la santé mentale, de structure mais aussi de déstigmatisé les personnes atteintes de troubles psychiques. « Ce n’est pas parce que ces personnes ont des troubles psychiques qu’elles ne doivent pas être incluses dans la vie civile », rappelle Isabelle Berdinelle. « Nous avons des jeunes, avec d’excellents niveaux d’études, qui sont atteints de troubles psychiques par exemple, et cela n’empêche rien une fois que l’équilibre est trouvé. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + = 8