SUA : à la recherche d’un résultat et non d’une mauvaise blague

Ce n'est pas une mince affaire qui se dresse désormais devant les « Bleu et Blanc » du SU Agen. Récents vainqueurs de Béziers, les Agenais chercheront encore et toujours un premier succès à l'extérieur contre Vannes vendredi à 19h.

0 Shares

Et si le dernier match du SUA sonnait le début de quelque chose d’un peu plus emballant ? La victoire adjugée contre Béziers vendredi dernier n’était pas une démonstration, mais force est de constater que les Agenais se sont montrés plus ambitieux ballon en main que lors des dernières sorties. Bien qu’ayant encaissé un essai d’entrée de jeu, refroidissant au passage la foule agenaise à hauteur de la température du soir à Armandie, les Agenais se sont rapidement repris. Les retours de Sonatane Takulua et de Tevita Railevu ont notamment amené un gain de fraîcheur aux hommes de Bernard Goutta. S’ajoutent à cela les excellentes performances Valentin Gayraud et Jules Lebian dont on ne manque plus de faire les louanges, eux qui poussent à vitesse grand V derrière certains vieux briscards de la troisième ligne.

De ce fait, le SUA est d’abord revenu au score par la botte de Thomas Vincent (19 points inscrits au total), une nouvelle fois en vue lorsqu’il est délogé de son poste d’ouvreur pour celui d’arrière, puis par un essai de son demi de mêlée tongien. Son coéquipier de la charnière Ben Volavola a lui aggravé la marque au retour des vestiaires. Les Lot-et-Garonnais se sont quelque peu relâchés par la suite, permettant à Béziers de terminer à leur hauteur (29-24). Alors effectivement, c’est certainement peu pour avancer que le SUA affiche un état d’esprit nouveau, mais Agen n’avait plus connu la victoire contre Béziers depuis nombre d’années, et parfois, il faut savoir se satisfaire du nécessaire.

Le petit coup du destin

C’est peut-être passé inaperçu, mais le SUA a vraisemblablement réalisé le bon coup de la 10ème journée de Pro D2. En effet, le SUA, grâce à sa victoire in extremis, est passé de la 11ème à la place du championnat. Les étoiles se sont comme alignées avec les revers de Valence Romans, Montauban, Biarritz, Brive et Béziers donc. Ainsi, le SUA est à hauteur du 6ème avec 23 points au classement. Tout l’intérêt dorénavant pour les hommes de Bernard Goutta, c’est de fortifier ce petit coup du destin, car les occasions manquées à l’extérieur, on commence à ne plus les compter.

Se libérer de la pression

Après la rencontre face à Béziers, le staff agenais n’a pas caché la pression qu’avaient leurs joueurs avant la rencontre. La pression de réussir, après les récents échecs et les critiques observées. L’apport du succès pourrait bien permettre au SUA de se libérer un peu de la pression. Après tout, contre Vannes, leader de la Pro D2, les espoirs sont minces, d’autant plus qu’Agen n’a toujours pas trouvé la victoire en dehors de ses terres cette saison. « La pression est plus du côté de Vannes qui a perdu la semaine dernière ». Vous l’aurez compris, dans le staff, le leitmotiv c’est : « on n’ rien à perdre et tout à y gagner ». Reste maintenant à négocier un résultat à Vannes décrite comme « une équipe à l’anglaise, très précise dans tout ce qu’elle fait ». En début d’année, Agen avait eu la bonne idée de faire le hold-up en s’imposant au stade de la Rabine (ils avaient même gagné le match aller à domicile). Rebelote pour la deuxième fois en 2023 ?

Vie de groupe //

Coups durs pour Ramoka et Tilsley

C’est un peu comme si du plomb tombait sur les ailes du SUA. Vendredi dernier, le match de Kolinio Ramoka et George Tilsley n’a été que de courte durée. Les deux joueurs sont sortis quasi dès le début de rencontre. Alors que l’on craint que les ischio-jambiers soient touchés pour Tilsley, c’est le genou qui a tourné du côté du centre fidjien sur un retour défensif. En conférence de presse d’après-match, les ligaments croisés étaient évoqués, à juste titre, Kolinio Ramoka souffre d’une rupture des ligaments. Une perte énorme pour le SUA, Ramoka étant l’Agenais le plus utilisé cette saison.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 88 = 92