Albret : l’Hôtel Henri IV de Nérac, l’établissement séculaire s’agrandit

En 2010, Julien Paul et Anne Nouvelet ont repris l’Hôtel Henri IV. L’ancien relais de poste, désormais le seul établissement 3* en Albret, a connu un nouveau souffle grâce au couple et poursuit aujourd’hui son extension.

0 Shares

Certains Néracais ont pu le remarquer, dans la rue Marcadieu, la vitrine de l’ancienne boulangerie L’Aurore du Pain, fermée il y a un bon moment maintenant, affiche désormais des images estampillées Hôtel Henri IV ***. En effet, Julien Paul et Anne Nouvelet ont acquis l’ancien commerce et réalisent aujourd’hui d’importants travaux qui, à terme, créeront six nouvelles chambres pour l’hôtel et une nouvelle salle de petit-déjeuner. Mais avant d’en arriver à cette extension, il y a eu du chemin réalisé par le couple pour remettre cet hôtel historique au goût du jour. « Nous n’étions pas de la région, et en 2010, l’opportunité s’est présentée pour nous de racheter cet hôtel et nous sommes tombés sous le charme ». À l’époque, l’hôtel de 11 chambres avait grand besoin d’un coup de frais. Julien et Anne se sont alors lancés dans d’impressionnants travaux pour redonner à cet hôtel tout le charme qu’il pouvait avoir : réfection de toutes les chambres, mise au jour des murs en pierre… « C’est un établissement séculaire », racontent les propriétaires, photo à l’appui. « Il y a une véritable histoire. C’était un relais de diligence à une époque, comme on peut le voir sur les photos », explique Julien en montrant une photographie d’époque où l’on peut voir l’inscription « Voitures de louage », fièrement affichée sur la façade. « C’est un lieu qui a toujours accueilli des voyageurs ».

« L’impression d’être à la maison »

À peine un pied posé dans l’établissement, on se sent tout de suite à l’aise dans l’ambiance cosy et raffinée qui respire l’histoire jusqu’à la décoration : des photos de l’hôtel à l’époque où c’était encore l’hôtel du commerce, des affiches des anciennes brasseries Laubenheimer… « Nous voulions vraiment être à l’opposé des franchises, offrir un accueil familial et donner l’impression d’être à la maison. » Produits frais et locaux pour les petits déjeuners, joli petit salon avec une cheminée, piano… À peine entré dans l’hôtel, on se sent tout de suite à l’aise. Grâce à la démolition de deux garages attenants en 2015, l’établissement est passé de 11 à 15 chambres et s’est doté d’une piscine dans la cour intérieure. Dans chacune des chambres, Anne et Julien ont voulu une décoration différente et ont fait attention jusqu’aux moindres détails : prises de vue de Nérac dans chacune des chambres, écho des détails des carrelages ciments jusque sur les verrières des salles de bains… Une attention du détail et des chambres équipées, jusqu’à la machine à café, qui leur a valu un label 3*. « Nous sommes un peu le dernier village gaulois en étant le dernier hôtel 3 étoiles du secteur ». L’établissement propose aussi, depuis l’an passé, un label vélo qui permet d’accueillir les voyageurs venus avec leur vélo, faisant quelque part écho à l’époque où il accueillait les voyageurs à cheval. Qu’on soit de passage pour une nuit ou pour un week-end, l’hôtel Henri IV est à coup sûr une adresse à ne pas manquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 − = 19