Lot-et-Garonne : Le ras-le-bol de la CR47 face aux vols de GPS agricoles

Trop c’est trop pour la CR47. De nouveaux vols de GPS agricoles ont été enregistrés par les forces de l’ordre dans le Département. Une situation dénoncée par le syndicat agricole.

0 Shares

Virazeil, Puymiclan, Allemans-du-Dropt, Campes, Lachapelle, Grezet-Cavagnan et Sainte-Gemme-Martaillac. En début de semaine, ce sont des exploitations de ces sept communes lot-et-garonnaises qui ont été victimes de vols de GPS agricoles. Une douzaine d’appareils ont été dérobés. Du matériel prisé des cambrioleurs puisque ces derniers coûtent souvent plusieurs milliers d’euros. Et surtout, une situation qui frappe de plus en plus souvent les exploitants : on comptait une dizaine de vols fin septembre de l’an passé, quelques-uns en février… Une situation que des exploitants avaient qualifiée d’invivable puisqu’elle s’ajoute également à des vols de carburant.

La goutte d’eau

Et ce larcin de début de semaine semble être la goutte d’eau qui fait déborder le vase et fait monter au créneau le syndicat agricole de la Coordination Rurale 47. « Les vols de GPS dont les paysans sont victimes continuent et s’intensifient. À chaque fois, les préjudices se chiffrent à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Et, ne parlons pas des vols de carburant ! Les vols : encore un sujet d’exaspération, qui s’ajoute à tout le reste… » Le fameux syndicat aux bonnets jaunes a interpellé le préfet et le procureur par voie de communiqué de presse afin que des actions soient lancées pour enrayées ces vols. « Monsieur le Préfet, Monsieur le Procureur, il est temps de mobiliser toutes vos forces armées, y compris les agents de l’OFB (Office Française de la Biodiversité) qui le sont encore visiblement (malgré la promesse d’Attal) afin que ces vols cessent. Ceux-ci, plutôt que de surveiller les paysans, seraient plus utiles à protéger nos campagnes. Ils gagneraient là une certaine reconnaissance et une raison d’exister. Au lieu de patrouiller dans nos champs, et d’envoyer devant le procureur des paysans innocents, qu’ils patrouillent la nuit sur nos routes de campagne, pour protéger nos fermes, dissuader et intercepter les voleurs ! L’automne dernier, des voleurs de GPS ont été arrêtés. Il serait intéressant de savoir ce qu’ils sont devenus, ô combien la justice les a sanctionnés… Il est probable qu’ils sévissent de nouveau, eux ou d’autres, dans nos contrées autrefois si paisibles. Mais ça, c’était avant. Navrant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 1 =