SUA LG : Goutta met ses troupes en ordre de bataille

Après avoir dirigé ses premières séances d'entraînement cette semaine, Bernard Goutta se veut ambitieux alors que le SUA entame un important bloc de quatre matchs, qui commence ce jeudi avec la réception de Bayonne.

0 Shares

Officiellement présenté à la presse ce mardi, Bernard Goutta, le nouveau manager agenais, a évoqué le plan de marche qu’il a présenté à ses joueurs. Un chantier important qui consistera, avant tout, à maintenir le SUA en Pro D2. Le club ne possède en effet que quatre points d’avance sur la zone de relégation, alors que la phase retour du championnat débute ce jeudi avec la réception à Armandie de l’Aviron Bayonnais, troisième du championnat et qui arrive avec l’étiquette de la meilleure équipe à l’extérieur. Pour l’ancien entraineur de Clermont, qui a pris ses fonctions en ce début de semaine, tous les problèmes d’Agen ne pourront pas être réglés en si peu de temps : « La préparation du match est très courte. Il fallait aller à l’essentiel et commencer à apporter quelques corrections. » Pour y parvenir, l’ancien troisième ligne de Perpignan a sa méthode. « J’ai trouvé un groupe très enthousiaste et impliqué mais qui est meurtri par la défaite. Il ne s’est construit que par cet intermédiaire. Il est important qu’il retrouve de la confiance et cela passe par le respect des fondamentaux du rugby. » Bernard Goutta a ainsi identifié quatre axes à améliorer prioritairement : la conquête, la défense, la discipline et la sortie de camp. « Nous avons peut-être l’une des meilleures mêlées du championnat mais sur les autres secteurs de la conquête, nous ne sommes pas efficaces. Nous marquons notamment très peu d’essais à partir d’une touche alors que c’est le moyen le plus redoutable dans le rugby d’aujourd’hui. » Rome ne s’étant pas fait en un jour, le manager insiste : « Il faut d’abord solidifier les fondamentaux puis on pourra corriger le jeu. »

Un autre chantier sur les prolongations de contrat

Bernard Goutta sera soutenu sur la partie sportive par le revenant Christophe Deylaud mais aussi par David Ortiz et Sylvain Mirande qui, eux, continuent l’aventure. « Je me voyais mal arriver avec d’autres personnes alors que David et Sylvain ont cravaché depuis des mois, confesse-t-il. Ce sont deux jeunes entraineurs très compétents et je leur ai également demandé de me challenger. » L’objectif est clair : tirer tout le monde vers le haut. Le manager aura besoin de la performance de ses hommes car ses prochaines semaines seront également occupées par toute une partie extra-sportive à gérer : l’épineuse question des prolongations de contrat. S’il n’a pas encore eu le temps de rencontrer les joueurs concernés, il estime qu’il faut « les inciter à rester à travers un projet et cela est d’autant plus important pour les joueurs qui sont formés au club. »

« J’ai trouvé un groupe très enthousiaste et impliqué mais qui est meurtri par la défaite. Il ne s’est construit que par cet intermédiaire. Il est important qu’il retrouve de la confiance et cela passe par le respect des fondamentaux du rugby. »

La formation semble également être au cœur du projet. Le cas d’Emilien Gailleton pourrait agir en exemple à éviter. Ce jeune joueur en convention depuis trois ans à Agen a en effet toujours refusé de signer un contrat Espoir avec le SUA et est donc libre de rejoindre le club qu’il souhaite. Ce sera Pau en l’occurrence. « Vu de l’extérieur, ça m’a mis en colère de voir des joueurs partir, avoue-t-il. Il faut ramener de la stabilité dans le club. Ils vont regarder ce qu’on peut leur amener sportivement et dans leur environnement de travail. »

Objectif 13 points en quatre matchs

Pour l’heure, tout le monde reste concentré sur la réception de l’Aviron Bayonnais. Pour rappel, les Basques avaient infligé au match aller une sacrée raclée au SUA : 37 à 16, c’était lors de la première journée et un choc entre les deux relégués de Top 14. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et les enjeux sont devenus diamétralement opposés, Agen ne pensant désormais qu’au maintien. Bernard Goutta a fixé comme objectif à son groupe de gratter 13 points sur ce bloc de quatre matchs, soit au moins trois victoires. « Bayonne est une équipe très forte, c’est évident mais nous n’allons rien lâcher et montrer un beau visage à notre public qui attend beaucoup de nous, plaide-t-il. Je n’envisage pas la défaite mais cela peut arriver. Que l’on gagne ou que l’on perde, il faudra s’en expliquer et continuer à régler les petits détails qui nous font défaut. Je veux mettre l’équipe en mode victoire. » Avec cinq victoires à l’extérieur contre seulement deux défaites du côté de Bayonne, le défi est de taille pour les Agenais. Mais si les coéquipiers de Vincent Farré y parviennent, ils enverront un signal très fort à la concurrence.

La composition agenaise : Lamoulie – Ramoka, Sloan – Rokoduru, Tolot – Lagarde (o), Graou (m) – Lokotui, Gérondeau, Devergie – Maravat, Demotte – Vanai, Zarantonello, Ryan (cap)

Remplaçants : Martinez, Falatea, Kerdikoshvili, Salmon, Hocquet, Bellot, Gerber, Desmaison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59 − 56 =