Que deviennent vos sapins de Noël une fois récoltés ?

Depuis cinq ans, la Ville d’Agen met en place des points de collecte pour récupérer et recycler les sapins de Noël. Cette année, le dispositif s’étend à l’Agglomération pour les communes volontaires.

0 Shares

Un mois durant, peut-être plus ou moins selon les foyers, il habille notre salon et devient un élément essentiel de décoration, prêt à accueillir les cadeaux à son pied… Vous l’aurez compris, on parle bien ici du sapin de Noël. Certains le préfèrent artificiel, d’autres optent pour le ‘vrai’, avec chaque année le plaisir d’aller le choisir chez le vendeur du coin. Le moment venu de s’en séparer, une fois la nouvelle année passée, il n’est pas rare, malheureusement, d’en retrouver sur les trottoirs… Mais plutôt que de les jeter aux ordures ménagères, des initiatives locales existent pour les valoriser et leur offrir une seconde vie. La Ville d’Agen fait partie de ces collectivités qui en font leur cheval de bataille. Elle a mis en place depuis cinq ans des points de collecte un peu partout sur son territoire, et force est de constater que le dispositif est de plus en plus ancré dans les mémoires. L’année dernière, sur le mois de janvier, un peu plus de 1 000 arbres de Noël ont été récoltés sur les onze emplacements proposés en ville. Quelques-uns, 27 exactement, ont été retrouvés hors des points d’apport volontaires. Pour continuer de faire connaître son action, la municipalité a mis en place trois nouveaux points de collecte pour 2022 : à la cité Montanou, place Jasmin et à proximité de l’école Simone-Weil. L’objectif est clair, éviter le dépôt sauvage et se diriger vers le zéro sapin dans les rues agenaises. Pour ceux qui souhaitent profiter un peu plus longtemps de leurs décorations de Noël, le ramassage est assuré jusqu’au 23 janvier inclus. Et pour aller plus loin, les communes de l’Agglomération ont rejoint le mouvement cette année. Une vingtaine d’entre elles ont répondu à l’appel pour participer à cette grande collecte.

Du broyat dans les espaces verts communaux

La visée est évidemment écologique, puisque tous les sapins deviendront du broyat. Et c’est la structure d’insertion Le Creuset, basée à Pont-du-Casse, qui s’occupe de la transformation. « Les dépositaires pourront repartir avec leur broyat de sapin, et la commune participante gérera le surplus, soit pour pailler les arbres et les espaces verts communaux, soir pour le mettre à disposition des administrés pour leur composteur individuel ou collectif du quartier », détaille l’Agglomération. Cette valorisation des sapins est une manière, aussi, d’anticiper les obligations de la loi et de suivre les priorités de son Plan local de prévention des déchets ménagers assimilés, en développant des techniques pour réduire la production de déchets verts. En effet, on recense plus de 4 300 tonnes récoltées chaque année en porte-à-porte et près de 6 800 tonnes en déchèterie. De ces importantes quantités, ressortent ‘seulement’ 4 000 tonnes de compost. Un travail de sensibilisation s’opère donc auprès de la population pour que chacun participe, à son niveau, à faire chuter ces chiffres. D’ailleurs, à chaque opération de broyage dans une commune, un stand est installé pour échanger et informer les riverains. « Nos déchets sont une ressource pour notre jardin. Broyés, ils peuvent resservir en paillage afin d’éviter la pousse des mauvaises herbes, ils peuvent également être un bon structurant au compostage de nos biodéchets. La tonte de la pelouse peut être mulchée (recouvrir le sol de son jardin avec pour l’enrichir) au lieu d’être récoltée et déposée en déchèterie », explique notamment la collectivité.

Informations : Le calendrier de broyage et les points de collecte sont à retrouver sur www.agglo-agen.net. Déposez vos sapins jusqu’au 23 janvier (sans pot, décoration ou sac)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 62 = 64