De Baudre : voie royale vers l’expertise-comptable

Le diplôme de comptabilité-gestion, qui confère le grade de licence, c’est-à-dire bac +3, est proposé au sein du lycée agenais dans des conditions exceptionnelles.

0 Shares

Premier jalon du parcours vers l’expertise-comptable, le DCG est assurément une filière d’excellence. Ce qui ne veut pas dire qu’elle est uniquement réservée aux grandes métropoles. Grâce à l’établissement Jean-Baptiste-de-Baudre, il est possible de la suivre en profitant des nombreux avantages d’étudier dans le cadre lot-et-garonnais. « Contrairement à Bordeaux et Toulouse où les effectifs sont beaucoup plus denses, nos promotions restent à taille humaine avec une trentaines de jeunes par promotion au maximum.

+500 étudiants post-bac sont inscrits dans les différents cursus proposés par le lycée Jean-Baptiste-de-Baudre, entre le DCG et les BTS.

Cela permet un suivi beaucoup plus individualisé. Certains n’hésitent pas à venir de loin pour profiter de cette qualité d’enseignement », souligne Marie-Christine Carmassi, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques. Les statistiques sont formelles : le DCG version De Baudre est une voie royale vers le succès à l’examen. Pour celles et ceux qui ont suivi les cours de la première année post-bac jusqu’à la troisième année au sein du lycée agenais, le taux de réussite est de 94% ! En regardant UE par UE (unités d’enseignement), les résultats sont tout aussi spectaculaires avec une très nette avance dans chacune d’elles sur la moyenne nationale. « Nos équipes pédagogiques sont toujours à l’écoute et présentes pour aider. Cela porte ses fruits. Cette notion de proximité fait partie de notre ADN », insiste Marie-Christine Carmassi. Et Cela fait maintenant dix ans que cela dure… Une fois la licence en poche, la plupart des étudiants se dirigent ensuite vers le grade de master avec le DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) qui permet de s’insérer professionnellement sous le statut de salarié expert-comptable stagiaire et de présenter le DEC (diplôme d’expert-comptable) au bout de trois ans. 

Renseignements //

Lycée Jean-Baptiste de Baudre5 allée Pierre Pomarède47916 AGEN cedex 9

05.53.77.56.00http://lyceedebaudre.net/

Des orientations pour tous les profils avec une ouverture sur l’apprentissage

« L’orientation post bac n’a rien de facile », constate Marie-Christine Carmassi. Heureusement, les équipes du lycée Jean-Baptiste-de-Baudre ne laissent pas les bacheliers sans soutien dans cette étape qui demeure cruciale. « Avec ma collègue Valérie Abadia, responsable de la partie industrielle, on veille à guider les jeunes vers le bon cursus. On s’adapte à leurs profils et à leurs souhaits de carrière. Il y a toujours une solution pour chaque élève », explique la DDFPT. Le recrutement est ouvert aux filières générales, technologiques et professionnelles mais aussi aux « reconversions étudiantes ». Cette mixité de public se retrouve aussi dans les formules choisies, entre formation initiale et alternance. Les très nombreux BTS (voir ci-contre) sont pour certains ouverts à l’apprentissage. « A titre d’exemple, le BTS électrotechnique dispose d’une section complète en apprentissage. Quant au tertiaire, sur une trentaine d’inscrits en BTS Compta, sept sont des apprentis », révèle Marie-Christine Carmassi. Un vaste champ de possibilités très apprécié des étudiants comme de leurs famille.  

94% de réussite au DCG pour les étudiants ayant suivi les trois années de formation au lycée De Baudre. C’est bien mieux que la moyenne nationale.

Un vaste panel de BTS

En plus du DCG, le lycée De Baudre propose un vaste panel de BTS aussi bien dans le secteur tertiaire que dans l’industrie. Tous permettent une insertion professionnelle immédiate en répondant à des besoins du du territoire ou la poursuite d’études vers la licence pro. Ils sont accessibles sur candidature via la plateforme Parcoursup.

Secteur tertiaire (jusqu’à 35 étudiants par promotion) //

– Comptabilité et gestion (CG)

– Gestion de la PME (GPME)

– Support de l’action managériale (SAM)

– Management commercial opérationnel (MCO)

Secteur industriel (jusqu’à 24 étudiants par promotion) //

– Système numérique Option informatique et réseau (SNIR)

– Système numérique Option électronique et communication (SNEC)

– Conception des processus de réalisation de produits (CPRP)

– Conception de produits industriels (CPI)

– Electrotechnique (ET)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 68 = 76