Jasmin quitte son piédestal le temps d’une cure de jouvence

Dans le cadre de l’aménagement de la place Jasmin, la dépose de la statue à l’effigie du poète, partie en restauration, marquait le début d’une grande phase de travaux qui va se dérouler jusqu’en juillet.

0 Shares

Ce lundi 24 janvier, elle a pris son envol. La statue de Jasmin a été retirée de son socle pour partir en restauration, et s’offrir une deuxième jeunesse avant de réinvestir sa place, qui aura d’ici là changé de visage… Quelques curieux se sont arrêtés pour admirer cette manœuvre délicate. Parmi eux, le premier édile accompagné d’élus de la Ville, mais aussi d’autres visages bien connus de l’Agenais : François de la Serre, architecte présent sur de nombreux projets majeurs du territoire, parmi lesquels figure notamment le stade Armandie, Cyril Galtié, directeur général de la Sem 47, Christian Cabirol, gérant de la société éponyme de construction bois, Laurent Vicentini gérant d’une entreprise de maçonnerie à Laplume, et Gilbert Salmons, de l’entreprise de travaux de façade Salmons et Fils à Bruch. Et pour cause, ils se sont réunis autour d’un club, « mécènes du patrimoine », animé par la délégation départementale de la Fondation du Patrimoine depuis deux ans, avec la volonté « d’agir pour le patrimoine local. Nous apportons chacun une cotisation annuelle et nous validons ensemble les projets que nous allons soutenir, explique François de la Serre. Si notre regroupement est effectif depuis plus de deux ans, le Covid étant passé par là, Jasmin marque notre premier investissement. Nous avons financé sa restauration à hauteur de 20 000 €. » Au total, cette opération nécessite près de 50 000 € d’investissement. 

Retrouvailles en juillet 

L’ouvrage en bronze, posé sur un socle de béton recouvert de pierres granitiques, est parti direction Marsac-sur-l’Isle près de Périgueux. Si la restauration devrait durer un mois, on ne reverra pas Jasmin avant juillet. La dépose de la statue représentant le poète tourné vers Garonne, qui n’avait pas bougé de sa place depuis 150 ans, marquait en effet le top départ des travaux de la place Jasmin qui va être complètement réaménagée. Après de nombreuses consultations avec les riverains, des modifications sur le plan final compte tenu des retours, la place Jasmin va commencer à entamer sa mue d’ici quelques semaines. « La première partie va consister à protéger les réseaux souterrains, avant de commencer à travailler sur la place en elle-même à partir du 21 février, explique Nicolas Benatti, adjoint au maire en charge des aménagements urbains. La première livraison sera la partie dédiée aux terrasses des bars et restaurants qui longent la place d’ici avril, pour leur permettre d’en profiter dès l’arrivée des beaux jours. » L’objectif pour la municipalité est toujours d’inaugurer la place en juillet prochain, date où les Agenais pourront enfin s’approprier un espace complètement repensé, et redécouvrir la statue du poète, dont l’emplacement devrait être légèrement modifié. Pour autant, pas d’inquiétude, l’axe originel sera bien respecté. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 + 3 =