Le SUA veut remettre le couvert 

Une semaine après son match reporté suite à l’épidémie de Covid-19 qui a frappé le club, le SU Agen fait son retour au championnat par un périlleux déplacement à Béziers.

0 Shares

Jusque-là plus ou moins épargné par la crise sanitaire malgré quelques cas partiellement signalés, l’ensemble du SU Agen, et pas seulement le groupe professionnel, a été touché de plein fouet la semaine passée par le Covid-19. Conséquence : la rencontre face à Vannes, après de nombreuses polémiques, a été décalée au 3 février prochain. Ce qui fait que les hommes de Bernard Goutta entament donc, avec le déplacement à Béziers ce vendredi, un bloc de sept matchs qui les emmènera jusqu’au 12 mars prochain et la réception de Carcassonne. Une série pas forcément évidente à gérer avec la nécessité de garder le groupe sous pression sur une longue période. « Il va falloir que nous soyons performants, nous allons monter en puissance, estime le manager agenais. Tous les détails auront de l’importance aussi bien sur le terrain, sur notre façon de préparer les matchs, sur notre récupération ou encore toute notre hygiène de vie le reste du temps. » Surtout qu’une interrogation se pose sur le rétablissement des joueurs qui ont été malades, comme cela a pu être constaté sur d’autres sports. « Il n’y a pas eu de joueurs gravement impactés mais certains ont quand même eu des symptômes, précise Bernard Goutta. Nous avons donc dû prendre chaque joueur au cas par cas avec l’équipe médicale. Ceux qui n’avaient pas de symptômes se sont entretenus à la maison, pendant que nous étions mis à l’isolement. La santé du joueur passe avant tout donc la réathlétisation est essentielle. Nous nous sommes adaptés, on a trouvé des solutions en intégrant aussi des jeunes du centre de formation. » Un fonctionnement qui a impacté la vie du club et l’organisation en elle-même des entraînements a été revue. Alors que le manager et son staff étaient parvenus à construire un certain état d’esprit au fil des séances et des matchs, les Agenais ont été coupés dans leur élan et n’ont pas pu enchaîner après trois matchs sans défaite. « On n’a pas pu faire d’entraînement à haute intensité, regrette le technicien. On retrouve nos demis de mêlée jeudi donc il était difficile de travailler sur notre organisation défensive et offensive. Nous avons insisté en petits groupes sur la technique individuelle, les rucks ou les duels. »

Objectif cinq victoires en sept matchs

Face aux Biterrois, les coéquipiers de Vincent Farré devront tout de même essayer d’aller réussir un sacré coup. Les Héraultais, qui comptent également un match en moins, n’ont que deux points d’avance sur le SUA et restent surtout, sur une série de trois défaites d’affilée. Autrement dit, c’est un gros coup de massue que pourraient asséner les Agenais en s’imposant dans l’Hérault. « Dans notre situation, on ne peut pas faire d’impasse et on doit prendre des points partout, rassure Goutta. Les joueurs sont déterminés et nous aurons une équipe compétitive. Peut-être que Béziers sera meilleur que nous mais nous sommes prêts à tout donner. » Si la journée jouée la semaine dernière, a permis aux équipes de derrière de recoller au SUA, Bourg (14e) et Rouen (15e) n’étant également plus qu’à deux points, on peut aussi se dire que ce match à rejouer contre Vannes constitue un beau bonus à aller chercher pour se créer un matelas sur la zone rouge. De quoi revoir des ambitions à la hausse pour ce bloc de sept matchs. « Ce bloc sera déterminant pour le maintien, c’est une évidence, selon Bernard Goutta. Nous avons quatre matchs à domicile et trois à l’extérieur. Je vais dire à mes joueurs qu’en gagnant cinq matchs sur cette série, nous ne serons plus très loin du maintien. » Au match aller, les Agenais s’étaient inclinés d’une courte tête face aux Héraultais (9-12), dans une rencontre assez houleuse. Avant de retrouver Vannes avec un certain esprit revanchard, les coéquipiers de Vincent Farré ont donc de quoi se mettre en appétit avec ce déplacement à Béziers. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 1 = 6