ADES Formations, référence des métiers du social

L’établissement créé en 1987 et établi sur le secteur de Marmande-Tonneins fait référence au niveau régional en matière de formation des futurs travailleurs sociaux.

0 Shares

« Avec la crise sanitaire, on a beaucoup parlé du formidable engagement des soignants. Il ne faut pas non plus oublier celui des travailleurs sociaux. Eux aussi ont été en première ligne aux côtés des personnes en situation de vulnérabilité. Ils jouent un rôle majeur au quotidien pour le lien social et constituent un maillon essentiel de la chaîne de solidarité. » Cet hommage très appuyé à une branche professionnelle pas toujours assez reconnue est signé Cédric Bourniquel, le directeur d’ADES Formations. L’association loi 1901 a été créée il y a bientôt 35 ans à Tonneins forme chaque année plus de 1400 personnes à ces différents métiers et s’engage dans la valorisation de cette branche. Cette structure propose, au total, pas moins de 22 actions de formation et dispositifs d’insertion, entre son site historique tonneinquais et les locaux de la Cité de la formation à Marmande.

Il y a bien sûr des diplôme d’Etat, qu’il est possible de suivre en formation initiale ou en contrat d’apprentissage/professionnalisation pour celles et ceux qui souhaitent apporter une dimension pratique supplémentaire à leur parcours. S’ajoutent à cela des formations certifiantes. Mais l’ADES, c’est plus que cela. « Nous préparons de très nombreux candidats aux concours débouchant sur les carrières sociales, ajoute le directeur. Nous fournissons également un accompagnement poussé aussi bien aux personnes qui se lancent dans la vie active qu’à celles en reconversion professionnelle sans oublier la formation ̋tout au long de la vie ̋ adaptée aux besoins de chacun, des bilans de compétences, de la validation des acquis par l’expérience ou de nouvelles certifications. » L’établissement accueille plusieurs types de publics : des étudiants, des adultes en reconversion ou en recherche d’emploi, des salariés… Au-delà d’une formation sur-mesure, ils profitent d’un environnement très favo- rable, de promotions à taille humaine, d’intervenants engagés dans une pédagogie active et de partenariats solides avec les acteurs locaux. « Cet ancrage territorial est notre signature, insiste Cédric Bourniquel. On reste au plus près de la réalité et de sesforces vives afin de répondre au mieux aux besoins exprimés. »

AES, un métier d’avenir !

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes, des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap, dans les actes de la vie quotidienne, les relations sociales, l’intégration scolaire et les loisirs. Il travaille avec d’autres professionnels du secteur médical et/ou social. En fonction de sa spécialisation, il peut être amené à exercer sa profession à domicile (chez des particuliers, en foyer logement, en service d’accompagnement à domicile), en structure collective, en milieu scolaire.

A savoir //

• Un Diplôme d’Etat du Travail Social
• Durée de la formation : 1 an
• Epreuves d’admission : juin 2022
• Prochaine rentrée : septembre 2022
• 25 places financées par le Conseil régional Nouvelle Aquitaine

• Possibilité d’accéder à la formation en contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, ou en cours d’emploi si vous êtes salarié.
• Lieu de la formation : Marmande et Tonneins.

Des engagements forts

L’ADES est très mobilisée sur l’accès aux formations sociales via l’apprentissage avec 80 apprentis formés chaque année, et un CFA orienté vers les métiers du social qui agit au plus près des employeurs du territoire.

L’ADES pilote par ailleurs au niveau régional le dispositif OASIS Handicap qui a pour vocation d’amener chaque année des personnes en situation de handicap vers les métiers du travail social.

Témoignages //

Vincent, 38 ans, a terminé récemment sa formation d’AES (accompagnant éducatif et social) :

« Pour moi ça été une révélation. J’étais en recherche d’emploi, je ne connaissais pas les métiers du social, je suis venu à une journée portes ouvertes de l’ADES et, là, je me suis dit que c’était peut-être ma voie. Pourquoi ce choix ? En fait, n’ayant pas le bac, cela réduisait un peu les possibilités. J’ai une vie de famille aussi et une formation d’un an me paraissait adaptée pour trouver un emploi rapidement. Mais il fallait que je trouve un métier qui me corresponde. Après deux stages de 15 jours dans deux structures différentes, puis avec les conseils de ma formatrice référente, je me suis décidé. Aller sur le terrain, c’est essentiel pour vérifier si c’est bien le métier que l’on veut faire. Mon parcours a été financé par le Conseil régional Nouvelle Aquitaine. J’ai terminé ma formation en octobre 2020. Et grâce aux stages, j’ai pu trouver un employeur qui m’a fait confiance en me proposant un CDI début janvier 2021. Cette formation a changé ma vie. Je ne croyais plus trop en moi, la fermeture de l’entreprise à Fumel où je travaillais depuis 15 ans a été un choc. Mais j’ai pu rebondir. »

Elodie, 25 ans, poursuit sa formation d’éducatrice spécialisée :

« Sans l’ADES, mon projet n’aurait sûrement pas abouti. J’étais un peu perdue dans mon parcours après une mauvaise orientation. A l’ADES, j’ai été préparée, accompagnée, soutenue, boostée, jusqu’à la signature d’un contrat d’apprentissage. Sans ce contrat, j’aurais eu du mal financièrement à m’engager dans une formation de trois ans. Se former près de chez soi, est aussi un gros avantage car j’ai pu concilier ma vie familiale, ma formation et mon emploi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

25 − = 19