Covid-19 : Changement de protocole dans les écoles au retour des vacances

Avec une situation sanitaire en évolution possible sur l'ensemble du territoire, le gouvernement a annoncé de nouvelles levées de restriction.

0 Shares

Si la situation tend à s’améliorer sur l’ensemble du territoire, la prudence est toujours de mise avec 9 départements sur douze dans la région Nouvelle-Aquitaine dont le taux d’incidence dépasse 3 000 pour 100 000 habitants. Le moins impacté reste la Creuse avec 2 675, tandis que les Pyrénées-Atlantiques passent la barre de 3 700. Le Lot-et-Garonne se situe quant à lui à 3 395 de taux d’incidence et 41% de positivité, des chiffres plutôt stables. A l’hôpital, on recense 88 personnes hospitalisées dont 3 en réanimation. « Les soins critiques ne sont pas en augmentation », appuie le directeur départemental de l’ARS, Joris Jonon. Au contraire, la part de l’activité hospitalière liée au Covid faiblit petit à petit. Il en va de même pour le dépistage, avec une inflexion constatée sur la dernière semaine, avec 23 400 tests réalisés entre le 1er et le 7 février. Concernant les situations de cas groupés, 78 sont actuellement gérées par l’Agence Régionale de Santé dont 29 en Ehpad et 22 en établissement médico-social. La vigilance reste donc de mise sur ce secteur. Les opérations exceptionnelles continuent ce week-end, avec un centre de dépistage éphémère sans rendez-vous installé à l’espace de coworking de Villeneuve-sur-Lot, rue Saint-Catherine, ce samedi 12 février de 10h à 16h. Un centre de vaccination sera quant à lui mis en place dimanche 13 février de 9h à 12h à Laroque-Timbaut, place de l’Hôtel-de-Ville, accessible avec et sans rendez-vous. Ces dispositifs sont toujours assurés grâce à une coopération entre la Préfecture, l’ARS Lot-et-Garonne, le SDIS 47 et la croix-rouge.

Fin du port du masque à l’extérieur dans les écoles

Les annonces gouvernementales dévoilées aujourd’hui sont également au cœur de l’actualité. À partir du 28 février, soit au retour des vacances scolaires, le port du masque ne sera plus obligatoire en intérieur, dans les lieux soumis au pass sanitaire, résultat d’une amélioration globale de la situation sanitaire. Cela s’appliquera notamment aux restaurants, cinémas, établissements de loisirs, foires, etc. Seule exception, les transports restent concernés par cette obligation. Dans les écoles, ça bouge aussi, avec un protocole qui passe du niveau 3 au niveau 2 dans le premier degré. Il marque la fin du port du masque en extérieur pour les élèves en école élémentaire et les personnels (mais reste de rigueur en intérieur pour les personnels et élèves de 6 ans et plus), l’allègement des règles de limitation du brassage (par niveau ou groupe de classes plutôt que par classe, notamment durant les temps de restauration), mais aussi la possibilité de pratiquer à nouveau des activités physiques et sportives en intérieur sans masque toujours dans le respect des distanciations. Cependant, les sports de contact ne sont donc pas encore autorisés sans masque. Dans le second degré, le protocole de niveau 2 s’applique toujours. Pour les tests, il y a aussi du nouveau. Le dispositif s’allègera et le dépistage des personnes ayant eu un contact avec une personne testée positive ne requiert désormais plus qu’un seul test (autotest, antigénique ou PCR) à J+2, au lieu de 3 actuellement à J0, J+2 et J+4. « De plus, la présentation d’une déclaration sur l’honneur des responsables légaux des élèves attestant de la réalisation des tests ne sera plus exigée pour que les élèves soient accueillis dans les établissements scolaires », complète le Ministère de l’Education nationale. A la veille des vacances, Patrice Lemoine, directeur des services départementaux de l’Education nationale, recensait 78 classes fermées contre plus d’une centaine il y a deux semaines encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

40 + = 48