Le SUA est en pleine bourre

Après avoir acquis un deuxième succès de rang face à Grenoble la semaine passée, le SUA LG doit désormais confirmer à l’extérieur sur la pelouse de Bourg-en-Bresse, un autre concurrent pour le maintien.

0 Shares

Ils attendaient cela depuis le printemps 2019. Les Agenais ont obtenu, jeudi dernier, une deuxième victoire d’affilée en l’emportant face à Grenoble avec la manière et un bonus offensif en poche. Au-delà de l’aspect statistique, les hommes de Bernard Goutta ont confirmé toutes les promesses entrevues depuis le début d’année, si l’on excepte le trou d’air à Béziers, il y a trois semaines. Présents dans l’agressivité, incontestables dans les zones de ruck et très difficiles à manier en mêlée, les coéquipiers de Vincent Farré n’ont montré de la fébrilité que sur les touches. Cela n’a pas suffi aux Grenoblois pour mettre en défaut une défense agenaise bien en place et prise à défaut sur trois petites pénalités. Au classement, l’effet est immédiat car les Agenais ont aussi bénéficié des résultats positifs venant des autres rencontres.Agen pointe désormais à la onzième position avec sept points d’avance sur Rouen, le premier relégable. Un sacré bol d’air frais et un léger matelas de sécurité qu’il conviendra de conforter, voire d’accroître lors des neuf journées restantes. Il faudra pour cela commencer à aller gratter des points chez les mieux classés tout en restant intraitables face aux poursuivants. Et ça commence dès ce vendredi par un périlleux et long déplacement au cœur du Jura, du côté de Bourg-en-Bresse. Les Agenais partent ce jeudi pour un périple de 10h en bus. De quoi longuement cogiter sur l’art et la manière de venir à bout du promu bressan qui avait, lui, parfaitement maîtrisé son déplacement, en septembre dernier en venant décrocher un succès surprise sur la pelouse d’Armandie (24-28).

La réussite des deux nouveaux managers

Soufflant ensuite le chaud et le froid, Bourg-en-Bresse s’est englué dans la zone dangereuse, mais a également connu un gros coup de mieux depuis le début d’année. L’US Bressane a en effet enchainé cinq matchs sans défaite, lui permettant de se relancer très clairement dans la course au maintien. Un élan coupé par la défaite subie à Carcassonne la semaine passée, mais qui reste assez révélatrice de la volonté des Aindinois de ne rien lâcher en inscrivant quatre essais dans un match complètement fou (45-35). Un résultat qui place donc Bourg en quatorzième position, à égalité avec le relégable rouennais. A l’instar du SUA qui renaît depuis l’arrivée de Bernard Goutta, il semblerait que la venue deFabrice Estebanez ne soit pas étrangère au renouveau des Bressans. L’ancien trois-quart centre et international français (il était de la dernière équipe de France à remporter le tournoi des Six Nations en 2010), a lui aussi pris ses fonctions en début d’année avec beaucoup de réussite pour le moment. Ce sera donc un combat du sud pour ces deux managers qui sont respectivement nés à Perpignan pour Goutta et Carcassonne pour Estebanez. Reste à savoir lequel des deux aura le mieux dompté l’air de la montagne juras- sienne… Et si le SUA faisait tomber sa série de trois victoires d’affilée, qui remonte à avril 2018 ?

Groupe //

Les Internationaux de retour

Bernard Goutta va pouvoir compter sur l’apport de ses internationaux pour ce déplacement à Bourg-en-Bresse. Les Georgiens Bregvadze et Kerdikoshvili font leur retour après deux rencontres du Tournoi des Six Nations B. Le deuxième ligne s’est d’ailleurs fait remarquer en inscrivant un essai lors du nul face au Portugal. Les U20 Gailleton, Dayral et Joseph seront également à la disposition du manager. Du côté des absents, le talonneur Loris Zarantonello rejoint Demotte et Duputs à l’infirmerie, touché à la main face à Grenoble et probablement absent pour plusieurs semaines.

Transferts //

On s’active en coulisse

Paul Graou pourrait rejoindre lechampion de France en titre à l’issue de la saison. Midi Olympique glisse en effet que le Stade Toulousain a coché le nom du demi de mêlée agenais pour venir suppléer Antoine Dupont, le capitaine du XV de France. Sonatane Takulua, capitaine des Tonga, et actuellement en poste à Toulon, est pressenti pour remplacer l’une des révélations du championnat de Pro D2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 + = 20