La culture au coeur de Sainte-Livrade avec la micro-folie

Lucile Alet est la nouvelle responsable de la Micro-Folie à Sainte-Livrade, un espace culturel unique en Lot-et-Garonne, qu’elle entend développer au service des familles du territoire.

0 Shares

La Micro-Folie de Sainte-Livrade a sa nouvelle responsable. Depuis la fin du mois de janvier, Lucile Alet a pris ses fonctions dans ce lieu unique en Lot-et-Garonne. Ce musée numérique qui propose des animations culturelles est un projet lancé par le ministère de la Culture et coordonné par le Parc de la Villette à Paris. Au total, ce sont 200 structures du même type qui se sont implantées en France avec l’idée principale de s’investir en zone rurale afin de rendre accessible la culture au plus grand nombre. « Nous avons au total près de 2000 œuvres numériques, présente la responsable. Elles proviennent des douze membres fondateurs que sont notamment le Centre Pompidou ou le Louvre mais aussi d’une centaine de musées en France. » Un vaste terrain de jeu que chaque Micro-Folie adapte à sa sauce. Lucile Alet voudra donc amener une partie de sa personnalité, de sa curiosité mais aussi de son parcours assez riche. Formée en école de commerce, elle a commencé chez GiFi avant de devenir professeur des écoles. « Je me suis ensuite mise à faire des livres pour enfants, Les Petits Curieux, qui ont l’objectif de leur faire découvrir le patrimoine lot-et-garonnais », détaille-t-elle. Une activité qui la mène toujours à sillonner les écoles du département et qui est assez complémentaire de ce qu’elle veut développer à Sainte-Livrade. « La Micro-Folie, c’est une boite à outils, estime-t-elle. On tire les fils qu’on veut pour faire les animations qui nous intéressent. » A terme, l’objectif serait de réussir à faire venir un public varié dans la structure, qu’il s’agisse des scolaires, des familles mais aussi des séniors.

Stage de création d’un jeu vidéo

Pour le mois de février, Lucile met en avant une collection sur le Mexique, avec un atelier sur l’art maya et aztèque. De nombreuses œuvres sont projetées durant un film d’une dizaine de minutes. Des tablettes viennent en complément pour permettre aux participants d’en savoir plus sur une œuvre qu’ils auraient apprécié à l’écran. « Je propose également un jeu de société aztèque, présente-t-elle. Ce n’est pas une création de ma part mais un véritable jeu fait par les Aztèque que l’on peut reproduire mais aussi emporter pour ensuite y jouer à la maison, en famille. Ce sont des belles occasions de partage avec les enfants. » Les vacances d’hiver sont également animées par un stage de création de jeu vidéo sur Scratch, un logiciel de programmation mis en place par la MIT et qui vient vulgariser le concept. « Ceux qui prennent part au stage doivent construire un jeu avec un aventurier qui devra éviter plusieurs obstacles pour atteindre un but, détaille-t-elle. L’idée est d’appréhender le codage de manière ludique en apprenant toute une logique d’ordres qui seront donnés à la machine. » Avec le temps, Lucile Alet aimerait « favoriser la création artistique et numérique » en lien avec le plateau de tournage qui y figure. « On peut imaginer des cartes de vœux ou un CV en vidéo, cela peut répondre à des besoins locaux, se projette-t-elle. Je suis curieuse, je démocratise et j’ouvre les esprits. » Le public est en tout cas amené à venir développer, avec Lucile, son esprit créatif dans un espace qui s’y prête parfaitement, en plein cœur de Sainte-Livrade.

Renseignements //

Atelier sur l’art maya et aztèque du mercredi 16 au samedi 19 février de 10h à 12h. Stage de création de jeu vidéo, du mercredi 23 au vendredi 25 février, de 14h30 à 16h30. Ateliers gratuits sur réservation. Tous les renseignements sur les futures animations sur la page Facebook Micro-Folie Sainte Livrade sur Lot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

70 + = 76