Le MIN entame sa mue pour redynamiser la filière alimentaire

Outil vieillissant mais pourtant essentiel pour nos producteurs locaux, le marché au carreau du Marché d’Intérêt National (MIN) va connaître une phase importante de travaux à partir d’avril.

0 Shares

Depuis la reprise du Marché d’Intérêt National (MIN) en 2019, l’Agglomération porte une « politique économique ambitieuse de soutien, de dynamisation et d’investissement » au profit du secteur agricole et agroalimentaire local, qui rayonne bien au-delà de son territoire. L’outil est, on le sait, vieillissant et surtout inadapté. Pourtant, il est essentiel pour ce lieu où se rencontrent plusieurs centaines de producteurs et d’acheteurs chaque semaine. Lorsque l’Agglo a entamé ses réflexions, elle a bénéficié d’un soutien de la Nouvelle-Aquitaine dans le cadre d’un appel à projet régional intitulé « Développement des circuits alimentaires locaux et des projets alimentaires territoriaux ». Au total, 8,8 millions d’euros d’investissement sont prévus jusqu’à fin 2023 (partagés avec l’exploitant du site, la SOLOGE-MIN) pour repenser cet outil stratégique. Les premières modifications ont débuté deux ans en arrière, notamment avec l’acquisition d’une friche de 2400 m2 à réhabiliter et la modernisation de l’entrée Sud du MIN. Et cette année marquera le démarrage d’une importante partie travaux pour la modernisation du marché au carreau. Le projet doit permettre d’amener de nouveaux opérateurs, d’élargir la gamme des produits fruits et légumes aux produits laitiers, à la viande et aux fleurs.

Début d’exploitation en mars 2023

Concrètement, on parle de la réalisation d’une nouvelle plateforme couverte d’une surface de plus de 4 000 m2, comprenant une halle de 1 800 m2 abritant 150 carreaux. Il est aussi prévu dans les plans une cellule de 700 m2 pour un grossiste et un hall d’exposition producteurs. Pour cela, il faudra démolir une partie des ombrières actuelles pour reconstruire un nouveau bâtiment derrière. La réalisation de cet ouvrage nécessitera à lui seul 4,2 millions d’euros, soutenue, outre la Région, par plusieurs autres partenaires institutionnels tels que le Pays de l’Agenais, l’Etat, la DRAAF (Direction régionale de l’Alimentation, de l’agriculture et de la Forêt). Créé au début des années 1960, le MIN n’est autre que le cinquième pôle économique du département, bénéficiant d’une activité agricole très dense. C’est d’ailleurs l’un des marchés de gros les plus importants, tant en volume qu’en diversité de références que l’on peut y retrouver. On estime le volume total de produits en transit à 320 000 tonnes par an, rien que ça ! Concernant le calendrier des travaux, le démarrage du chantier est prévu au mois d’avril, et devrait être terminé en janvier 2023, pour un début d’exploitation du carreau en mars de cette même année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 + 8 =