Agen : Deux personnes de la communauté harki se mettent en danger devant la préfecture, pompiers et policiers mobilisés

Ce vendredi 25 mars, en fin de matinée, les policiers sont intervenus place de la Préfecture à Agen dans le cadre d'une procédure de péril imminent.

0 Shares

C’est aux alentours de midi que les officiers de police ont été appelés pour une fille de Harki qui avait annoncé vouloir s’immoler. Elle souhaitait rencontrer les services de la Préfecture pour avoir des informations sur le lieu de sépulture de son père décédé en 1966.

Sur les lieux, les policiers ont également vu un homme de la communauté Harki qui accompagnait cette dame et qui menaçait lui aussi de se mettre en danger. Ce dernier est alors parti chercher de l’essence, suivi par les officiers de police. De retour place de la Préfecture, les officiers ont alors interpellé l’homme avant qu’il ne se mette en danger. Conduit aux urgences psychiatriques de l’hôpital d’Agen par les policiers, il a été pris en charge avant de s’enfuir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

32 + = 39