Après la cure de jouvence, place à Provence

Mené par sa jeune garde, le SU Agen a été battu avec les honneurs à Oyonnax la semaine passée et tentera d’aller faire tomber Provence Rugby sur sa pelouse.

0 Shares

Deuxième déplacement d’affilée pour le SU Agen alors que l’horizon continue de s’éclaircir dans le cadre de la lutte pour le maintien. Malgré la défaite à Oyonnax la semaine passée, les Agenais ont un pied et neuf doigts en Pro D2. Avec quatorze points d’avance sur Bourg-en-Bresse, premier relégable, c’est plus qu’un cataclysme qu’il faudrait pour voir le SUA finir en Nationale. Si le petit point nécessaire au maintien agenais est encore loin d’être acquis, ces petits calculs sont inutiles tant on imagine mal comment les Bressans pourraient obtenir trois victoires bonifiées, obligatoires pour combler leur retard. Les hommes du président Fonteneau vont en tout cas préparer leur match à Aix-en-Provence, avec le même sérieux qui fut le leur à Oyonnax. Malgré une lourde défaite subie à Oyonnax (54 à 35), la jeune garde du SUA a fait valoir de belles promesses. Comme prévu, un large turn-over avait été mis en place. Cela n’a pas empêché les jeunes pousses agenaises de coller cinq essais à un candidat à la montée en Top 14, qui a dû lutter âprement pour conserver son point de bonus offensif. Sur le terrain de Provence Rugby, les Agenais tenteront en tout cas de défendre chèrement leur peau face à une des équipes en forme de cette phase retour. Dans le ventre mou en fin de phase aller, les Provençaux sont parvenus à remonter en septième position, mais avec sept points de retard sur Colomiers, ils devraient être trop courts pour arracher une place pour les barrages.

Provence en forme sur la phase retour

Les hommes de Mauricio Reggiardo, l’ancien entraineur du SUA, affichent un fier bilan sur les matchs retour avec seulement trois défaites et un nul concédés contre huit victoires obtenues. On retiendra notamment un probant succès acquis sur leur pelouse face à l’Aviron Bayonnais (46-29). Autrement dit, les Agenais vont avoir du pain sur la planche pour ramener un bon résultat dans le Lot-et-Garonne. Au match aller, ils avaient obtenu un succès fondateur, leur quatrième de la saison, grâce à une pénalité en fin de rencontre de Raphaël Lagarde. Bernard Goutta, qui n’était pas encore le manager agenais, était annoncé dans la foulée de cette victoire par le président Fonteneau. Alors que David Ortiz et Sylvain Mirande ne devraient pas être reconduits la saison prochaine, cela serait un beau symbole de leur travail effectué depuis plusieurs mois que de gagner à nouveau face à Provence. Il s’agirait aussi d’aller chercher un nouveau succès à l’extérieur alors que les Agenais n’y sont parvenus qu’une fois cette saison, c’était en janvier dernier sur la pelouse de Narbonne. Une éternité quand on sait l’envie du manager de voir son équipe se construire hors de ses bases.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 + = 21