Villeneuve-sur-Lot : Test grandeur nature sur le boulevard Georges-Leygues

Après une première étape de concertation tenue il y a quelques jours, la mairie de Villeneuve-sur-Lot a pu dégager un premier plan d'aménagement du boulevard Georges-Leygues, qui sera expérimenté en situation réelle à partir de la semaine prochaine.

0 Shares

Le boulevard Georges-Leygues va radicalement changer de visage à compter de la semaine prochaine. Si les travaux sur cet axe majeur de Villeneuve-sur-Lot sont encore loin d’être lancés, c’est un moment-clé qui s’engage avec une expérimentation grandeur nature d’un nouveau plan de circulation. Il y a quelques jours, riverains, commerçants ou simples curieux ont eu l’occasion de donner leur avis sur quatre plans d’aménagement, avec pour chacun des particularités bien spécifiques (voir notre article). Après avoir synthétisé l’ensemble des avis recueillis, la municipalité a pu dégager un cinquième plan qui sera donc mis en place en situation réelle, à partir de la semaine prochaine. « C’est un aménagement fait au minimum et qui ne coûte pas cher, prévient d’emblée Guillaume Lepers, le maire de la commune. Il n’est pas question de casser quoi que ce soit pour le moment. On se met dans la version physique des choses afin de mettre en place beaucoup de demandes positives. Ce n’est pas après avoir tout cassé qu’il faut se demander si tout va bien. » Comprenez que si le scénario qui sera étudié se rapproche sensiblement de la synthèse des avis positifs de la concertation, il a toutefois fallu s’adapter à la réalité du terrain afin d’effectuer les tests dans une situation optimale et, surtout, le plus rapidement possible.

Aucun trottoir, terre-plein central ou parking ne sera ainsi démonté d’ici la semaine prochaine. En revanche, un ensemble d’éléments provisoires viendra délimiter les différents espaces. Comme prévu, la circulation se fera sur 2×1 voie et la part belle sera faite aux zones piétonnes qui seront ainsi sécurisées par des baliroutes, ces barrières séparant des voies que l’on aperçoit sur des chantiers. Il y en aura notamment besoin pour matérialiser un carrefour à sens giratoire à l’intersection devant la Tour de Paris, là où des feux tricolores régulaient la circulation jusque-là. « Ce rond-point ne figurait dans aucun scénario, rappelle le premier édile. On nous a beaucoup fait remonter que supprimer les feux permettrait de gagner en fluidité, notamment aux heures de pointe. » Durant un mois, l’équipe municipale sera particulièrement attentive sur cet axe pour vérifier si la circulation est plus fluide mais aussi si elle reste sécurisée.

Plan didactique : Mairie de Villeneuve-sur-Lot
Reconstitution : Quidam L’Hebdo

L’importance de la sécurité des piétons

Si des solutions ont été trouvées pour les places de parking, la municipalité assure que « l’enjeu de cette expérimentation n’est pas le stationnement mais bien la circulation. » Les places de la contre-allée, côté Tour de Paris, ont été supprimées pour laisser place aux terrasses, comme c’est déjà le cas durant l’été. Quant aux parkings en créneau sur la voie principale, ils ont été sécurisés grâce à la création d’une contre-allée dans chaque sens, venant utiliser les deuxièmes voies actuelles.

La sécurité et surtout celle des piétons, est l’un des maitres-mots de cette expérimentation. « On a vu ce week-end, avec le beau temps, le monde qu’il pouvait y avoir sur le boulevard, analyse Guillaume Lepers. On n’a heureusement jamais eu d’accident mais on se dit qu’il est urgent d’agir pour sécuriser l’ensemble. » Deux points importants monopolisent l’attention : la sortie de la rue des Cieutats et le virage du théâtre Georges-Leygues. Dans le premier cas, les voitures auront l’obligation de tourner à gauche, ce qui fait que le carrefour devant le monument aux morts n’en est plus un et devient un vaste espace piétonnier pour ceux voulant rejoindre les terrasses puis le cœur de Bastide.

De l’autre côté des voies, un autre espace permettra de rejoindre le théâtre de manière plus aisée bien qu’il ne soit pas entièrement piétonnier. Il fallait en effet garder un espace routier pour les convoyeurs de fonds de la banque voisine. A noter que les centres de loisirs ajouteront leur pierre à l’édifice en venant colorer ces zones piétonnes à l’acrylique pour encore mieux délimiter les espaces.

Un vaste espace piéton prendra place devant la Tour de Paris alors qu’un rond-point remplacera les feux tricolores sur le carrefour voisin.

Un parvis devant la Tour de Paris

Le clou du spectacle, enfin, sera devant la Tour de Paris. Le scénario proposant un vaste espace piéton, du pied de la Tour jusqu’à l’intersection, avait recueilli des avis unanimement positifs lors de la concertation. Il sera ainsi sanctuarisé, offrant aux passants un bel espace de promenade pour admirer la vue, avant de s’engouffrer dans le cœur de Bastide. Conséquence de l’aménagement, le parking voisin se retrouvera amputé de quelques stationnements et la sortie se fera du même côté que l’entrée.

Si un tel espace devrait donner de futures idées d’animations festives à Guillaume Lepers et son équipe municipale, c’est en tout cas ici, que sera installé un chalet ouvert pour déposer des observations sur l’expérimentation, comme un symbole. C’est le cabinet d’Aurélie Corbineau qui se chargera de recevoir les doléances des usagers qui sont appelés à venir à pied, vélo, skate ou trottinette pour s’approprier les lieux. Enfin, celui qu’il faudra appeler « Parvis de la Tour de Paris », accueillera une matinée festive, ce samedi 30 avril pour le lancement officiel de la consultation avec au programme concert de jazz/new orleans avec la New Little Fanfare, mais aussi dessins au sol à la craie. Les habitants auront un peu moins d’un mois pour donner leur avis sur l’ensemble de ces aménagements.

// Les dates clés de l’expérimentation

  • Mardi 26 avril : mise en place progressive des différents aménagements et du nouveau plan de circulation
  • Vendredi 29 avril : concertation avec Aurélie Corbineau de 14h à 19h
  • Samedi 30 avril : matinée festive devant la Tour de Paris, concertation avec Aurélie Corbineau de 9h30 à 17h
  • Vendredi 6 mai, samedi 7 mai, mardi 10 mai, mercredi 11 mai, samedi 14 mai, vendredi 20 mai, samedi 21 mai : concertation avec Aurélie Corbineau de 9h30 à 17h
  • Jeudi 19 mai : concertation avec Aurélie Corbineau de 14h à 21h
  • Dimanche 22 mai : fin de l’expérimentation sur site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 66 = 72