Et vous, comment voyez-vous la future place Armand-Fallières ?

Une grande consultation citoyenne se déroule jusqu’au 12 juin pour recueillir les avis et propositions des habitants sur le futur aménagement de la place Armand-Fallières.

0 Shares

Tandis que les travaux de la place Jasmin vont bon train, et devraient s’achever au mois d’août pour la tenue du tout nouveau Festival d’Agen, c’est un autre endroit emblématique du centre-ville qui s’apprête à faire peau neuve. Une consultation citoyenne vient d’être lancée pour repenser la place Armand-Fallières, plus connue sous le nom de place de la Préfecture. Le résultat d’un engagement de mandat, avec la volonté d’en faire un parc dans l’esprit de ce qui a été réalisé à Jayan, et de repenser la circulation pour sécuriser l’espace très fréquenté par les jeunes qui viennent y flâner et attendre leur bus scolaire. S’étalant sur pas moins de 11 000 m2, la place Armand-Fallières possède un revêtement en gravier sur la grande majorité de sa surface. Outre sa rénovation esthétique, elle est surtout « peu exploitée par rapport aux belles possibilités qu’elle offre. Nous voulons y créer un nouveau parc urbain, pour ajouter un îlot de verdure et de fraîcheur en cœur de ville », explique Clémence Brandolin-Robert, première adjointe au maire. Le tout en conservant sa vocation mémorielle, avec l’important monument aux morts installé en son centre. Et plutôt que de présenter un premier projet aux citoyens pour le faire évoluer, comme cela avait été fait pour Jasmin, la municipalité va encore plus loin et consulte les Agenais avant même d’établir les premiers plans. Pour cela, un questionnaire a été remis dans les boîtes aux lettres des habitants aux alentours, également proposé en ligne pour quiconque souhaite apporter sa pierre à l’édifice. Il est disponible jusqu’au 12 juin, puis une exposition est prévue à la médiathèque sur l’histoire de la place, l’occasion de s’imprégner du contexte et de continuer à échanger sur le futur de ce lieu, tandis que des premières réunions avec débats seront organisées d’ici fin juin.

Début des travaux à l’été 2023

Cela fait un an qu’un groupe de projet travaille sur le dossier, évoqué en conseil de quartier notamment. « Nous avons commencé par une concertation avec les jeunes. Une vidéo a été réalisée dans le cadre du programme Urbact* dans lequel Agen est intégré. Nous avons interrogé les jeunes qui sont familiers des lieux pour savoir ce qu’ils pensaient de la place. Beaucoup nous disent que l’endroit est agréable pour attendre le bus, qu’il faudrait plus de bancs, d’autres ont partagé leur envie de la voir plus végétalisée… en tout cas, ils étaient ravis d’être sollicités ! » La question des bus fait partie des plus importantes problématiques à régler, c’est pourquoi le délégataire Keolis est intégré aux discussions pour trouver la solution la plus adéquate. Peut-être qu’il serait judicieux de déplacer le point de rendez-vous au Gravier, pour éviter le côté ‘gare routière’ ? Ce sera une proposition à débattre. Dans ce cas, un couloir réservé aux mobilités douces pourrait être aménagé jusque là-bas… « Le chantier s’annonce bien plus complexe que prévu, puisqu’en travaillant sur la place même, nous allons forcément toucher aux alentours », ajoute la première adjointe. Si l’idée d’agrandir la place jusqu’à la médiathèque se concrétise « pour apporter davantage de sérénité », les deux voies réservées aux automobilistes juste devant seraient supprimées, d’où la nécessité de revoir le plan de circulation sur cet axe très passant. « Nous voulons que ce lieu, où l’on retrouve de multiples services, soit le plus accessible possible. » En tout cas, voilà un nouveau beau projet pour continuer à structurer la ville. Les travaux devraient débuter à l’été 2023, pour une livraison à la fin de l’année.

*Programme européen visant à développer la démocratie participative pour la co-construction de projets

Renseignements //

Formulaire en ligne accessible sur le site de la mairie : agen.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 58 = 60