Le « rétrofit tour » pour sensibiliser à la décarbonisation

Le rétrofit, c’est la possibilité de transformer un moteur thermique en électrique, pour réduire ses émissions de CO2 sans changer de véhicule. L’entreprise REV Mobilities était présente à Agen pour en parler.

0 Shares

Un bus et deux voitures de collection stationnées devant la mairie et le théâtre d’Agen, la scène a évidemment attisé la curiosité des passants, surtout quand ces derniers ont pu découvrir que tous les moteurs étaient électriques ! L’objectif premier est évidemment écologique, pour éliminer les émissions nocives. Cette technique utilisée s’appelle le rétrofitage. Arnaud Pigounides, fondateur de REV Mobilities et Retrofuture, en est le pionnier en France, et a engagé avec ses équipes un tour de France de la décarbonisation. Le but, venir à la rencontre du grand public et des potentiels clients pour les informer sur cette solution de mobilité durable et d’économie circulaire. Et parce que les chiffres sont parfois plus parlants que des mots, le rétrofit, c’est 87 % de réduction de gaz à effet de serre pour les bus et les camions, premières cibles. « Sur le neuf, un bus diesel par exemple, c’est 300 000€, contre 600 000€ pour un électrique. En faisant le choix de rétrofiter les anciens, plutôt que de les détruire, cela coûte deux fois moins cher. Au-delà de la réduction des émissions de CO2, cette méthode a donc un avantage financier et permet de prolonger la durée de vie d’un véhicule », appuie Arnaud Pigounides. Depuis deux ans en France, il est possible de transformer sa voiture sans accord préalable du conducteur… Sont éligibles, pour l’instant, les deux roues motorisées de plus de trois ans, camions, camionnettes et bus de plus de cinq ans. Cependant, la conversion doit obligatoirement être réalisée par des professionnels établis en France et habilités par les fabricants de kits rétrofit.

9 millions d’euros récoltés en levée de fonds

« Nous allons donc pouvoir assurer la transformation des véhicules, qui sortiront tous homologués de nos ateliers, prêts à reprendre la route pour une nouvelle vie », appuie le fondateur de REV Mobilities. Pour attirer les curieux, ils ont en premier lieu transformé des véhicules de collection, comme une Porsche 912 d’ailleurs présentée à Agen. Mais ils visent avant tout les collectivités et les professionnels, notamment installés dans les ZFE (zones à faibles émissions). A l’horizon 2025, seuls les véhicules portant une vignette Crit’Air 1, 2 ou verte pourront y circuler… « Nous sommes notamment en contact avec la Mapa, assurance des professionnels alimentaires. D’après un sondage, 46 % de ses sociétaires concernés seraient intéressés pour rétrofiter leur véhicule. » REV Mobilities vient de boucler une levée de fonds de 9 millions d’eurospour démarrer officiellement son activité en 2023 après une grande phase de sensibilisation et de prospection. « Nous sommes en partenariat avec Peppermotion, une société allemande, pour transformer les bus. Nous avons toute une chaîne de valeur et un écosystème à créer. L’objectif sera évidemment d’être au plus près des besoins. C’est pourquoi nous allons créer un maillage sur toute la France avec des partenaires agréés ». Le succès est déjà perceptible, puisque l’entreprise comptabilise déjà 700 commandes signées.

Renseignements //

contact@rev-mobilities.com. Sites web : rev-mobilities.com ou retrofuture-ev.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 68 = 69