Sébastien Ripari : « L’alimentation durable, ce n’est pas se priver ! »

La parole à Sébastien Ripari, consultant culinaire expert de la gastronomie, fondateur du Bureau d’Etude Gastronomique et de Chefs 4 the planet, un réseau mondial d’information et de solutions pour une gastronomie durable, regroupant de nombreux chefs dans le monde.

0 Shares

Quidam Hebdo : Comment est venue l’idée de créer ce festival l’an passé à Agen ?

Sébastien Ripari : « Nous avons eu la possibilité avec Anne (Le More, co-fondatrice de Chefs 4 the Planet, ndlr), de prendre contact avec le maire Jean Dionis du Séjour, qui avait l’envie de diff user les valeurs de la gastronomie locale auprès du plus grand nombre. Si beaucoup de gens connaissent Agen, peu savent placer la ville sur une carte. L’idée d’un festival est rapidement arrivée, pour mettre en avant les chefs locaux, lancer des invitations à d’autres chefs du pays, et échanger autour de ça. »

Q.H. : Le but est de parler alimentation plaisir et santé, un sujet sur lequel vous êtes particulièrement investis avec Chefs 4 The Planet ?

S.R : « Il est clair que des décisions doivent être prises sur la manière de consommer. Pendant des années nous avions l’impression que manger moins de viande ou de poisson était une privation. Mais l’alimentation durable ce n’est pas se priver ! Aujourd’hui, ça commence à bouger avec l’essor du végétal, et les nouvelles générations qui font de plus en plus attention à ce qu’elles consomment, prennent conscience de la durabilité d’un produit et de la sauvegarde du monde qui nécessite d’accélérer. »

Q.H. : L’évènement permettra de rencontrer des chefs reconnus, mais aussi d’assister à des débats de fond sur l’alimentation ?

S.R. : « Nous allons parler alimentation d’aujourd’hui, de demain, du manger local ou encore de la saisonnalité, en confrontant plusieurs avis, Il y aura du débat ! Puis nous avions invité des chefs populaires auprès du grand public qui assureront des shows culinaires, pour drainer du monde et toucher toute la famille, à l’instar de David Galienne, gagnant de Top Chef 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 74 = 75