Le domaine de Bugatel, ce lieu à part au bord du Lot

Au cœur de Sainte-Livrade-sur-Lot, le Domaine de Bugatel a ouvert ses portes il y a quelques semaines. Au bord de la rivière, le cadre calme et bucolique apporte de la sérénité aux clients.

0 Shares

Raconter l’histoire du Domaine de Bugatel pourrait prendre des heures tant le lieu a connu des péripéties avant de littéralement renaître de ses cendres. Mais elle pourrait se résumer à l’amour, entre Alina Galatescu et Philippe Dus, les propriétaires du site. « C’est vraiment ce qui nous a permis d’avancer », raconte celui qui a une longue carrière dans le bâtiment derrière lui. L’amour du pays et du Sud-Ouest a également son importance. « J’étais venue en France quand j’avais 12 ans dans le cadre d’un échange scolaire, raconte la gérante, d’origine roumaine. J’avais beaucoup aimé puis j’ai connu Philippe et l’amour a fait qu’il a su me vendre sa région. Son savoir-faire associé à mon œil d’étrangère a donné vie à ce qu’est désormais le domaine de Bugatel. » Philippe Dus poursuit : « Alina vient du Danube et a toujours vécu près de l’eau.

Les salles de restauration intérieure et extérieure du Domaine de Bugatel peuvent accueillir jusqu’à 300 couverts mais un tel service ne peut être assuré par la quinzaine d’employés disponibles actuellement. A l’intérieur, la cuisine est ouverte sur la salle alors que la terrasse offre une vue imprenable sur le Lot en contrebas, où les bateaux peuvent d’ailleurs faire escale.

Je pense que le site lui a rappelé des choses. » S’il leur a fallu du temps pour se remettre de l’incendie de l’automne 2018, c’est avec fierté qu’ils ont enfin pu ouvrir les portes du restaurant il y a quelques semaines, à l’occasion de la fête des mères. Avec une vue imprenable sur le Lot, à quelques encablures du centre-ville de Sainte-Livrade, c’est la promesse d’une parenthèse enchantée, loin du stress de la vie quotidienne. « Ce qu’on propose, c’est du bistronomique. Il y en a beaucoup qui auraient imaginé ou voulu du gastronomique mais je trouve que ce n’est pas ce qui correspond au lieu, poursuit Alina. On est sur un territoire avec de véritables produits de qualité et nous voulons les mettre en valeur dans de belles assiettes, où il y a de quoi manger ! »

« Je vais à Bugatel car je m’y sens toujours bien »

L’entrée du Domaine de Bugatel a été totalement refaite, notamment à partir de la récupération de matériaux métalliques.

Mais le Domaine de Bugatel, ce n’est pas qu’un endroit où l’on peut bien manger, une cave à vin ainsi qu’une rhumerie sont proposés aux clients. Une partie hébergement ouvrira d’ici quelques jours avec des chambres d’hôtes et des « apparts-hôtel », le tout agrémenté d’un centre de balnéothérapie. Mais les propriétaires n’ont pas l’intention, ni la prétention d’être classés dans des catégories de luxe. « C’est un mini complexe de chambres d’hôtes insolites, estime Alina. C’est un lieu à part et on ne veut surtout pas rentrer dans des moules. On veut être nous avant tout. On ne veut pas être étoilés, seulement l’établissement préféré de nos clients. » Les propriétaires tâchent ainsi d’instaurer une bonne ambiance au sein du personnel, une quinzaine d’employés cosmopolites venant par exemple d’Ukraine, de Slovénie ou du Vietnam. « Historiquement, le Lot-et-Garonne est une terre de migrés, rappelle Philippe Dus qui a lui-même des origines italiennes. À table, on veut essayer de raconter ces histoires. » Des semaines thématiques sont prévues à la carte en fonction des différentes fêtes nationales au cours de l’année. Et surtout, malgré la beauté des lieux, à l’intérieur comme à l’extérieur, on veut insister sur la simplicité. « On veut faire un concept sans prise de tête, précise Alina. L’objectif est de passer un bon moment. Les gens galèrent tellement dans leur vie quotidienne qu’ils doivent trouver des instants de plaisir et c’est ce que nous voulons leur procurer. Notre rêve, c’est que les gens arrivent à se dire : ‘Je vais à Bugatel car je sais que je m’y sens toujours bien’. On a cherché à faire un joli endroit au bord du Lot, qui reste sous-exploité selon nous. Il faut que l’on travaille en synergie dans la profession, je ne pense pas que nous soyons spécialement en concurrence. Je trouverai normal qu’une personne qui passe un séjour d’une semaine chez nous, aille aussi manger ailleurs et découvrir tous les charmes du territoire. Nous restons des gens simples qui aiment se faire plaisir et faire plaisir aux autres. »

La cave à vin dispose de nombreuses références qui peuvent être dégustées dans une salle attenante d’une capacité de 16 places.

Soirée spéciale 14 juillet ce jeudi //

À l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, le Domaine de Bugatel organise une soirée spéciale. Le menu est à 80 € avec un cocktail tricolore, amuse-bouches, entrée, plat et dessert avant le feu d’artifice qui sera tiré depuis les rives du Lot, à 23h.

Renseignements //

Domaine de Bugatel, allée de Bugatel à Sainte-Livrade-sur-Lot. Ouvert du mardi au samedi, le midi et le soir. Facebook : Domaine de Bugatel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 − = 10