Trop inefficace, le SU Agen chute à domicile

Victime de son inefficacité, Agen doit s'incliner face à Grenoble, une semaine après une première victoire obtenue à l'extérieur.

0 Shares

C’est la douche froide pour le SU Agen LG. Une semaine après leur victoire inaugurale à Aix-en-Provence, les coéquipiers de Vincent Farré n’ont pas été en mesure de confirmer ce succès à domicile et doivent se contenter d’un maigre point de bonus défensif. Face à eux, Grenoble était clairement venu en Lot-et-Garonne pour faire un coup et avec la ferme intention de bousculer les Agenais. L’entame de match était pourtant à l’avantage des locaux mais les deux pénalités manquées coup sur coup par Thomas Vincent laissaient les Isérois dans la partie. Les visiteurs ont pu bénéficier des nombreux errements des Bleu et Blanc, notamment en touche. C’est logiquement que Romain Trouilloud ouvrait la marque d’une pénalité en faveur du FCG (0-3, 12e).

Côté agenais, il fallut attendre la demi-heure de jeu pour que le public d’Armandie se lève enfin. Sur une première situation de surnombre, Loris Tolot parvenait à se hisser jusqu’à l’en-but mais rattrapé par la défense adverse, ne pouvait pas aplatir. Quelques minutes plus tard, l’indiscipline d’Agen était de nouveau sanctionnée par les trois points de Trouilloud (0-6, 38e). Thomas Vincent permit à ses coéquipiers de réduire la marque avant la pause avec une première tentative réussie de son côté (3-6, 40e).

Huit touches perdues

Dans un match globalement brouillon, les Grenoblois allaient prendre le meilleur sur leur adversaire au retour des vestiaires. L’incursion menée dans le camp agenais par les frères Trouilloud créait un surnombre parfait que Romain Barthélémy exploita, au pied, afin de servir Lucas Dupont qui n’avait plus qu’à conclure. (3-13, 44e). Bernard Goutta choisissait alors d’opérer un turn-over qui fut suivi d’effet avec notamment un Raphaël Lagarde à l’ouverture, rapidement en vue. En supériorité numérique, les Agenais allaient néanmoins de nouveau payer leur inefficacité en ne parvenant pas à marquer de points à la suite d’une longue séquence de possession qui s’acheva par une mêlée perdue à cinq mètres de l’en-but isérois.

Il fallut attendre l’heure de jeu pour voir le premier essai agenais inscrit par Fotu Lokotui à la suite d’une touche puis d’un maul (8-13, 62e). Après avoir manqué la transformation, Lagarde se rattrapait par une pénalité quelques minutes plus tard (11-13, 69e) qui permettait d’entrevoir un retour dans les dernières minutes. Il n’en fut rien. Plombés, notamment, par huit touches perdues sur tout le match, les Agenais n’ont pas su renverser la vapeur et encaissaient même une dernière pénalité à la sirène (11-16, 80e).

Tout au long de la semaine, joueurs et staff répétaient qu’il fallait se méfier de cette prometteuse équipe grenobloise. La menace était bien réelle et les hommes de Bernard Goutta devront très vite se remobiliser afin de préparer un derby périlleux à Montauban, la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

27 − 18 =