La Team Varnier, premier berceau du MMA sur Agen

Le Stadium accueille depuis la rentrée l'unique section MMA d'Agen. William Varnier, son fondateur, se confie autant sur ses objectifs, que sur cet art martial qui suscite la curiosité, comme les idées reçues.

0 Shares

« Au début, je n’aimais pas le MMA », glisse William Varnier. S’il s’amuse de ce constat d’une autre époque, il est pourtant bel et bien aujourd’hui l’entraîneur principal de la première section de MMA sur Agen. Son club Full Contact Agen, lui, existe depuis 1998. S’il a déjà connu la gloire à l’échelle internationale dans d’autres disciplines telles que le kick-boxing ou encore le K-1, William s’est lancé un nouveau défi avec le MMA. « Je voulais me fixer de nouveaux objectifs, me diversifier, explique-t-il. On me demandait souvent si j’enseignais le MMA et puis à force d’en regarder, j’y ai pris goût et j’ai sauté le pas. » Depuis, la salle annexe du Stadium d’Agen héberge chaque semaine les cours de William Varnier et son adjoint. « Je m’occupe de la partie pied-poing, tandis que Jonathan Schroder gère l’entraînement sur le travail au sol, qui s’apparente plus à de la lutte. Il assure l’intérim en attendant la venue d’un nouvel entraîneur dans cette spécificité. » En moins de deux semaines, 20 personnes ont d’ores et déjà rejoint l’aventure. « 20 autres sont venues récupérer des dossiers, donc on devrait tourner autour d’une quarantaine de personnes », assure l’entraîneur. Afin de ne pas se surcharger de travail et de pouvoir encadrer la totalité de son groupe, la Team Varnier stoppera les inscriptions à ce stade.

« C’est un sport violent, mais rempli de préjugés »

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le MMA, petite séance de rappel avec le coach Varnier : « C’est un sport de combat qui commence debout par de la boxe pied-poing, mais contrairement à d’autres, il peut continuer au sol avec des séquences de lutte, de frappes et de clés. Ce qui le différencie des autres arts martiaux, c’est l’octogone en métal qui entoure les combattants. » Étant donné l’engouement que connaît le MMA en France (légalisé en janvier 2020), les a priori, eux aussi, vont bon train. Cependant, William Varnier tient à mettre les choses au clair. « C’est visuellement impressionnant, mais la cage est purement un élément de sécurité. Les coups au sol n’ont pas la même puissance que debout puisqu’ils sont portés à genoux. Ce n’est pas plus dangereux qu’un autre sport de combat. » S’il entraîne dans le but de divertir, et non pas de créer des affamés de combat, William aimerait tout de même créer son premier gala de MMA l’an prochain. À terme, il divisera certainement sa section en deux groupes : un loisir et un autre dédié aux compétiteurs.

Renseignements //

Team Varnier, Stadium 17 Cr Washington à Agen

Entraînements les mardis et jeudi soirs

Téléphone : 07 82 41 85 38

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 55 = 63