Les bulles s’éclatent au Festival de la BD de Sainte-Livrade

Le festival de la BD de Sainte-Livrade-sur-Lot revient ce week-end pour sa huitième édition. Une occasion unique de rencontrer des auteurs reconnus.

0 Shares

Quand Pierre-Jean Pudal évoque la bande dessinée, on devine le petit enfant ayant appris à lire dans les bulles. C’est toujours avec beaucoup de fierté qu’il présente la huitième édition du festival de la BD de Sainte-Livrade. « C’est l’un des premiers dossiers que j’avais demandé à mettre en œuvre, quand j’ai été élu en 2014, se rappelle le maire de la commune. Je souhaitais qu’on puisse apprendre à lire aux enfants via cet outil. Pour ceux qui ne sont pas passionnés par les cours et les devoirs, ça peut donner du plaisir. » En toute logique, les auteurs invités font le tour des classes cette semaine pour exprimer leur passion auprès des écoliers. « C’est un format qui marche plutôt bien et qui s’exporte même à d’autres communes puisque Casseneuil et Allez-et-Cazeneuve y participent cette année. »

Des auteurs cajolés

Le « vrai » festival, ouvert gratuitement au public, aura lieu quant à lui ce week-end. Des rencontres et des dédicaces sont notamment au programme avec une vingtaine d’auteurs dont l’un d’eux se verra décerner le prix du jury et l’honneur de réaliser l’affiche de l’édition suivante. « Ils sont d’une gentillesse et d’une simplicité fabuleuse. Certains ont vraiment de la bouteille et on peut dire qu’ils ont pignon sur rue. Ils prennent plaisir dans leur métier et veulent le transmettre aux autres. » Cajolés par l’organisation, les artistes profitent aussi d’un « parcours gastronomique » où ils mangent français, vietnamien, maghrébin ou italien. L’objectif :« leur montrer les différentes cultures qui font la richesse de notre population. »

Passionné et militant, Pierre-Jean Pudal a tenu à marquer son soutien à ces artistes. « Depuis l’année dernière, du fait du Covid, nous avons décidé de rémunérer les auteurs, selon des grilles établies. Ce n’était pas une obligation mais ça nous tenait à cœur de le faire car le monde de la BD a beaucoup souffert de cette crise. Ils sont l’âme du salon et amènent une véritable plus-value à la commune. » Moment fort dans la vie de Sainte-Livrade, le festival de la BD attire tous les ans près d’un millier de curieux.

Renseignements //

Festival de la BD de Sainte-Livrade, les 24 et 25 septembre.
Facebook : Festival BD Sainte Livrade sur Lot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

84 + = 92