Villeneuve-sur-Lot : Pôle emploi monte dans le bus citoyen de la Ville

Dans le cadre d’un partenariat entre Pôle Emploi et la mairie de Villeneuve-sur-Lot, les demandeurs d’emploi avaient rendez-vous dans le bus citoyen de la ville pour se tester au numérique.

0 Shares

La mairie de Villeneuve-sur-Lot met à disposition de Pôle Emploi son bus citoyen afin que les demandeurs d’emploi de la ville puissent venir réaliser un test sur les compétences en numérique. Après deux déplacements la semaine dernière sur le parvis Sainte-Catherine et le parking de Lot Entreprises, l’opération fera son retour les 19 et 21 octobre prochains, respectivement à la résidence des Fontanelles et à la résidence Marès. « L’objectif est d’aller au cœur des quartiers pour proposer aux personnes qui cherchent un job de réaliser le test Pix’Emploi, présente Benoît Sfiligoï, directeur de Pôle Emploi à Villeneuve-sur-Lot. C’est un test qui est labellisé par le ministère de l’Emploi et qui permet de savoir où on en est du point de vue des compétences numériques. Il faut savoir que l’informatique peut être un véritable frein dans la recherche de travail, dans 20% des cas. Les résultats du test permettent ensuite à nos conseillers d’orienter les demandeurs vers des formations adaptées à leurs besoins. L’objectif, à terme, est de les rendre plus autonomes. »

La mobilité, autre frein majeur

Il existe toutefois des spécificités à chaque situation individuelle. « On peut se retrouver avec des demandeurs qui sont saisonniers et pas du tout adeptes du numérique mais qui ont des contacts et parviennent à se faire embaucher relativement facilement. En revanche, si on veut postuler dans une administration, la maîtrise du numérique est indispensable », poursuit Benoît Sfiligoï. La mobilité reste l’un des freins majeurs pour le retour à l’emploi. Ce qui a poussé la municipalité de Villeneuve-sur-Lot, via l’Agglomération, à promouvoir ses solutions de mobilité, qu’il s’agisse du bus, du vélo, comme du transport à la demande. « Près de 80% des demandeurs d’emploi ont une mobilité inférieure à 1h ou 30 km, ajoute le directeur de Pôle Emploi. Aujourd’hui on a énormément d’offres d’emplois : une quarantaine dans le bâtiment et construction, une cinquantaine dans l’industrie, mais aussi en hôtellerie et restauration, ou encore dans la santé et l’aide à la personne où là, la mobilité est essentielle. » Pour certains demandeurs d’emploi, il est donc important de lever ces freins à l’embauche, avant même de postuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + = 21