Crise de l’énergie, délinquance routière : L’actu brûlante de la préfecture

A l’occasion d’une conférence de presse, le préfet de Lot-et-Garonne et l’ensemble des services de l’Etat ont fait le point sur les dossiers marquants de la rentrée, au niveau national comme au plan local.

0 Shares

« Un été marqué par les crises »

Entre les incendies en Gironde ayant mobilisé les pompiers lot-et-garonnais durant l’été, la crise écologique et énergétique ou encore celle du pouvoir d’achat, les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour les services de l’Etat. Dans le département, c’est la sécheresse qui a monopolisé l’attention. Différentes mesures ont été prises au plus fort de cette crise afin de maîtriser au mieux la situation. « Je tiens à saluer la coopération de l’ensemble des usagers, s’est félicité Romain Guillot, directeur départemental des territoires. Industriels, agriculteurs, collectivités et secteur des loisirs ont adopté des gestes citoyens dans le respect de la réglementation. » Les pluies des derniers jours ont permis à la Préfecture de baisser son niveau de vigilance qui passe d’alerte renforcée, à alerte. Seule exception, le secteur de l’Albret et plus particulièrement « le périmètre de distribution de l’usine d’eau potable de Nazareth, alimentée par la Baïse », où la situation reste encore sous tension. « Nous avons fait face à un épisode inédit avec un niveau qui est resté très bas et très longtemps. On remonte tranquillement et il sera important de remplir les cours d’eau cet hiver. »

Des coupures de courant cet hiver ?

La notion de « sobriété énergétique » n’aura jamais été autant prononcée que ces dernières semaines et la Préfecture de Lot-et-Garonne ne fait pas exception à la règle. Appelé à commenter la situation qui se profile, Erik Pharabod, délégué RTE Sud-Ouest (Réseau de transport d’électricité) confirme que le gestionnaire « supervise l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité. Entre la crise du gaz et l’arrêt pour maintenance de certaines centrales nucléaires, nous faisons face à une situation inédite qui fait que nous aurons moins de production disponible que l’hiver précédent. »

Si plusieurs hypothèses sont à l’étude afin de savoir si la France fera face – ou non – à des coupures de courant, Erik Pharabod a rappelé qu’il y a des solutions pour éviter ces mesures extrêmes et notamment la réduction de sa consommation. « Un dispositif d’alerte sera mis en place et communiqué à grande échelle, à l’image de ce qu’on connaît en vigilance météo. Au niveau vert, il n’y a pas de souci. En orange, la situation reste sous contrôle mais il y a moins de réserve donc il faut modérer sa consommation. En rouge, les risques de coupure seront très élevés si aucun effort n’est fait. Les moments critiques où pourront avoir lieu ces coupures et où il faudra particulièrement réduire sa consommation se situent entre 8h et 13h et 18h et 20h. » Afin de savoir comment s’adapter au mieux au jeu de la sobriété, le site monecowatt.fr a été mis en place.

La délinquance routière en question

Alors que le département a de nouveau été marqué par un drame de la route jeudi 29 septembre, avec un accident ayant provoqué la mort d’une personne sur la RN21, à Monbalen, les forces de l’ordre ont fait le point sur les mesures prises pour enrayer cette spirale négative. « Nous constatons que, bien souvent, les mêmes causes, à savoir l’alcool, les stupéfiants, la vitesse ou le téléphone sont à l’origine des mêmes conséquences sur les accidents de la route », rappelait le colonel Emmanuel Houzé, commandant du groupement de gendarmerie de Lot-et-Garonne. Afin d’endiguer le problème de délinquance routière, la préfecture a pris le sujet à bras le corps. « Nous sommes désormais plus sévères sur les suspensions provisoires des permis de conduire, insistait Jean-Noël Chavanne, préfet de Lot-et-Garonne. Nous avons majoré de 50% le nombre de mois suspendus. Il s’agit de mesures administratives d’urgence, en attendant que la justice se prononce. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 − 16 =