Villeneuve-sur-Lot : Une version 2.0 pour la Corrida des pruneaux

Pour sa septième édition, la Corrida des pruneaux évolue et proposera deux jours d’animations, vendredi et samedi. Avec un marathon sous forme de relais, c’est également un nouveau format pour la course principale.

0 Shares

Pour la septième édition de la Corrida des Pruneaux, les organisateurs ressentaient le besoin de faire évoluer l’événement. Avec le soutien de la mairie de Villeneuve-sur-Lot, la Confrérie du pruneau mi-cuit de la St-Luc et la Maison Roucadil, n’ont pas fait les choses à moitié. La manifestation, qui fait déjà partie des incontournables de l’automne, se déroulera désormais sur deux jours, ce vendredi 14 et ce samedi 15 octobre. « L’objectif reste de faire la promotion du pruneau mais aussi celle des commerces du centre-ville  », affirme Stéphane Gondal, l’un des responsables de la Confrérie. La Corrida version 2022 s’ouvrira vendredi à 17h30 avec un défilé de mode préparé par les élèves du lycée L’Oustal, en lien avec l’Union des commerçants et artisans villeneuvois (UCAV). « C’est une idée qui a été soumise par ces lycéens en section commerce. Elle va donc se faire avec les boutiques où beaucoup d’élèves sont en stage. »

Dix magasins villeneuvois fourniront ainsi les vêtements qui seront portés par quinze mannequins, étudiant au lycée également. « On a vu leurs répétitions, je pense que ça va être une réussite et une belle entrée en matière avant l’ouverture officielle de l’événement, en présence d’élus et de personnalités. » La première journée se conclura enfin du côté du théâtre où une centaine de partenaires de la manifestation assisteront à la pièce La sextape de Darwin. « Avec cette pièce humoristique qui sera suivie d’un cocktail, il était important de proposer quelque chose de sympathique à nos soutiens », poursuit Stéphane Gondal.

Un marathon en relais

Un programme déjà bien chargé et qui s’intensifie ce samedi avec d’abord deux concours culinaires, en lien avec le pruneau, forcément. Le premier se fait en partenariat avec des écoles de l’Agglo et dix équipes de dix enfants présenteront leur plat. Le second sera en direct, durant deux heures. Un véritable « Top Chef en vrai » pour les élèves de deuxième année en CAP Cuisine, à la MFR de Pujols. Du côté du sportif, le Stade villeneuvois athlétisme (en entente avec le Monflanquin Athlétic Club) et l’Aviron villeneuvois proposeront aussi leurs animations et notamment un concours d’ergo (un rameur fixe) où une centaine de participants venant des clubs du département, sont attendus. La course Family sera également de la partie avec un parcours de 1,5 km accessible à tous, sans certificat médical.

Le clou du spectacle, ce sera cet « ediken », premier du nom en Lot-et-Garonne. Un format de course qui n’est ni plus ni moins qu’un marathon en relais. Sur 42,195 km, six coureurs se succéderont pour effectuer une ou deux fois, une boucle de 5 km parcourant le cœur de bastide. Près d’une soixantaine d’équipes devraient participer à cette course très attendue. « Je pense que ça va être un beau succès, enchaîne Stéphane Gondal. Avec cette formule, on devrait doubler notre nombre de participants et passer de 200 à 400. Surtout, l’intérêt fait que quand un relayeur est sur le parcours, il y a les 300 autres participants qui restent sur le village en attendant leur tour. Cela va créer une véritable dynamique. » Et le pruneau aura bien besoin d’autant de monde pour faire sa pub.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 + = 66