Villeneuve-sur-Lot : Bastide enchantée, l’incontournable des fêtes de Noël

La municipalité de Villeneuve-sur-Lot a dévoilé ce mercredi les animations de la troisième édition de la Bastide enchantée qui démarrera le 3 décembre. Si les contraintes énergétiques ont contraint l'organisation à quelques changements, la féérie de Noël sera, elle, plus que jamais du rendez-vous.

0 Shares

Des valeurs sûres toujours au rendez-vous

Depuis trois ans, le service événementiel de la mairie de Villeneuve-sur-Lot a une organisation bien rodée pour mettre en place les animations de la Bastide enchantée. « Cela représente un an de travail voire même plus, car nous sommes déjà en train de réfléchir à ce que nous pourrions proposer pour 2023 », avance Guillaume Lepers. Un événement qui fait la fierté du maire villeneuvois. L’an passé, près de 100 000 visiteurs s’étaient pressés dans la sous-préfecture lot-et-garonnaise alors que le spectre de la crise sanitaire planait encore. A peine quelques jours avant le lancement des festivités, le pass sanitaire était de nouveau de rigueur, notamment pour le marché de Noël.

En 2022, la Bastide enchantée vivra pour la première fois sans cette contrainte, et ce, dès le 3 décembre. La quarantaine de chalets pourra ainsi faire son retour sur la place Lafayette avec une meilleure organisation. « Nous avons désormais la possibilité de fluidifier les flux de circulation, précise Béatrice Vaquier, adjointe à l’attractivité commerciale. L’an dernier, on s’était rendu compte que les gens appréciaient y passer un moment en soirée, à l’image d’un after-work. Nous avons donc créé un espace qui permettra de grignoter et boire un coup. Une scène sera également installée pour que des concerts puissent être donnés durant cet instant. Un autre espace regroupera les producteurs et les artisans d’art. Encore une fois, nous avons apporté une attention particulière à avoir des exposants locaux et proposant des produits en lien avec la période de Noël. »

100 000 visiteurs ont fréquenté la Bastide enchantée en décembre 2021

Autre incontournable qui sera également de la partie, la patinoire. Crise énergétique oblige, adieu la vraie glace et bonjour le revêtement synthétique. « La superficie sera quasiment identique avec 260 m2 pour glisser, précise le premier édile. Nous nous sommes rapprochés d’amateurs du patin qui nous ont certifiés qu’on retrouvait quand même des bonnes sensations de glisse. » Autre changement, ce sera désormais du côté de la place de la Libération qu’il faudra se rendre pour pouvoir patiner.

Cette année, le parvis Sainte-Catherine sera en effet réservé aux animations pour les plus petits. La petite Bastide enchantée y prendra ainsi place. Il sera possible d’y rencontrer le Père Noël, mais aussi de s’y faire maquiller ou encore de faire un tour dans un petit train sur rail. Enfin, de nombreuses animations rythmeront le mois de décembre, en ville comme au théâtre Georges-Leygues où un ballet pour enfant autour de Casse-noisette et un spectacle de magie ne sont pas loin d’afficher complets. « Concrètement, il n’y aura pas un week-end qui ressemblera à un autre, donc on peut revenir toutes les semaines », clame l’organisation. A noter que les deux derniers samedis avant le réveillon de Noël joueront les prolongations avec une nocturne qui s’étirera jusqu’à 22h.

De la luge et des spectacles son et lumières parmi les nouveautés

Afin d’accentuer les découvertes, de nombreuses nouveautés ont été annoncées. Trois pistes de luge de 25 mètres de long et allant jusqu’à 4,50 mètres de hauteur s’implanteront sur la place de la Libération, à côté de la patinoire. Probablement confortée par le succès des Fééries du 15 août, la mairie proposera deux spectacles visuels en cœur de ville, un sur chaque rive du Lot. « Il était important de mettre en lumière les efforts réalisés par les commerçants de la rive gauche pour faire revivre ce quartier », explique Guillaume Lepers. Le vendredi 16 décembre, le show Il était une fois Noël se tiendra ainsi au parc des Haras et sera assuré par la société KM Events. Enfin, pour le dernier mercredi avant les fêtes, le 21 décembre, un spectacle pyrotechnique se tiendra sur le boulevard Georges-Leygues. « La chaussée sera fermée à la circulation et à l’image de ce que nous avons fait cet été, nous espérons bien remplir la route », s’enthousiasme le maire villeneuvois qui annonce également une surprise, juste avant le feu, sans vouloir en dire plus…

Guillaume Lepers et un Père Noël très attaché à l’attractivité du territoire villeneuvois, espèrent que la troisième édition de la Bastide enchantée battra tous les records.

Les fêtes de Noël à l’heure des restrictions énergétiques

Impossible d’aborder les fêtes de Noël sans évoquer le sujet des illuminations, point particulièrement sensible cette année, en raison de la flambée du coût de l’énergie. La patinoire faite de vraie glace en a fait les frais mais ce ne sera pas le cas de l’éclairage. « Cela reste un moment un magique pour les enfants. Il était hors de question de s’en passer » a simplement commenté le maire tout en précisant que l’éclairage serait uniquement composé d’ampoules à LED et qu’il serait éteint tous les soirs à partir de 21h30. « Nous avons également fait le choix d’installer ces éclairages quelques jours plus tard que d’habitude pour faire des économies de ce côté-là. On demande à tout le monde de faire des efforts, on se doit nous aussi de montrer l’exemple », a-t-il complété. Les visiteurs auront ainsi la possibilité de contempler quelques nouveautés comme l’illumination du pont des Cieutats.

L’objectif est de faire en sorte que les gens viennent deux-trois jours, le temps d’un week-end. Ça fera du couchage, évidemment, mais aussi des affaires pour nos commerçants. Le premier jour, on visite et le deuxième, on fait les boutiques.

Guillaume Lepers, maire de Villeneuve-sur-Lot

Les touristes espérés nombreux

C’est l’une des principales satisfactions de l’organisation, la Bastide enchantée a pris une véritable dimension régionale en à peine deux ans. « J’ai pris conscience de ce qu’est cet événement en prenant part à la préparation, commente Baptiste Gay, directeur du marketing territorial depuis le début d’année. Entre Bordeaux et Toulouse, ce type de manifestation n’existe pas, à part peut-être à Montauban. » L’Union des commerçants et artisans villeneuvois (UCAV) est également très bien placée pour constater cet engouement, grâce à sa tombola La roue en or. « Pour chaque ticket, nous demandions le code postal du participant, explique Léah Thomas-Bollini, conseillère municipale et membre de l’UCAV. Sur les 17 000 participations, nous avons dénombré 26 départements différents. »

Un coup de projecteur qui n’est évidemment pas négligeable pour le commerce en centre-ville et sur lequel veut capitaliser Guillaume Lepers. « J’ai demandé à l’office du tourisme du Grand villeneuvois de mener une campagne de communication auprès de nos gîtes et hôtels. L’objectif est de faire en sorte que les gens viennent deux-trois jours, le temps d’un week-end. Ça fera du couchage, évidemment, mais aussi des affaires pour nos commerçants. Le premier jour, on visite et le deuxième, on fait les boutiques. »

Les infos pratiques

L’accès au centre-ville est un point très important pour profiter au mieux des animations de Noël. S’il existe des stationnements gratuits à proximité immédiate de la Bastide, la Mairie va insister sur la possibilité de se garer du côté du parc des expositions. Sur place, de nombreuses solutions seront proposées pour rejoindre le cœur de ville : le petit train de Noël, en partenariat avec l’office de tourisme, les bus de l’Agglo via la ligne 1 ou encore des navettes gratuites qui transiteront toutes les demi-heures, de 13h30 à 19h, le dimanche.

Informations détaillées et programme complet des animations sur www.ville-villeneuve-sur-lot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 8 =