L’échangeur Agen-Ouest ouvert à la circulation

Après dix-huit mois de travaux, le nouvel échangeur sur l’A62, à l’ouest d’Agen, a ouvert ses portes à la circulation, vendredi dernier.

0 Shares

L’ouverture de l’échangeur Agen-Ouest sur l’A62 était très attendue. Elle est en effet la première pierre du désenclavement du Villeneuvois, du Fumélois et de l’Albret. La seconde sera la mise à la circulation du barreau et du pont de Camélat, d’ici la fi n 2023. Cette nouvelle sortie d’autoroute, numérotée 6.1, se situe à vingtaine de kilomètres de l’échangeur d’Aiguillon et à moins de cinq de celui du Passage. « On va voir que, sur la durée, la circulation va se répartir sur l’ensemble de ces infrastructures, estime Denis Laurent, responsable communication et clientèle chez Vinci Autoroutes. Cela sera d’autant plus vrai avec la mise en service de Camélat qui contribuera à faciliter les échanges entre Villeneuve-sur-Lot et Bordeaux. » Surtout, la sortie Agen-Ouest est un nouvel outil primordial pour l’économie locale. « On va améliorer la desserte de l’agglomération d’Agen et participer au soutien et à l’accompagnement du développement économique. L’échangeur va notamment irriguer le Technopole Agen Garonne et ses zones logistiques. » Pour les entreprises qui y sont domiciliées, le gain de temps est estimé entre dix et quinze minutes, dans le cas d’une circulation fluide.

Hommage aux travailleurs de l’ombre

Entamé il y a 18 mois, le chantier a suivi « un bon rythme » selon Denis Laurent. « C’est une satisfaction pour les équipes de voir la livraison de cet échangeur car elles œuvrent dessus depuis des mois. Il faut aussi souligner l’investissement des constructeurs qui se sont dépêchés pour faire en sorte de livrer le chantier dans les temps et ce malgré les aléas propres à ces projets d’envergure. Je n’oublie pas également les hommes et les femmes en jaune qui ont travaillé pour la mise en sécurité de ces entreprises ainsi que celle des automobilistes. On ne s’en rend peut-être pas compte de tous les travailleurs de l’ombre qui peuvent travailler sur un tel ouvrage. Je pense notamment aux équipes techniques qui ont œuvré pour mettre en place une technologie embarquée sur le péage qu’on n’imagine même pas. » Pour l’heure, la gare de péage restera vierge de son abri qui devrait être posé plus tard. C’est ce qui explique qu’aucun élu n’était présent pour célébrer cette mise en circulation.

Un gain de temps et d’argent

Si les véhicules agenais allant vers Bordeaux auront la possibilité de gagner du temps en empruntant l’échangeur Agen-Ouest, ils pourront aussi économiser de l’argent. Depuis cette nouvelle bretelle, vous devrez ainsi débourser 10,80 € pour vous rendre dans la capitale néo-aquitaine contre 11,10 € depuis la sortie d’Agen. Un gain de 30 centimes qui peut sembler anodin mais qui à l’échelle d’une année, pour un travailleur faisant l’aller-retour tous les jours, devrait avoisiner les 150 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 3 =