Revenu sur terre, le SU Agen doit redécoller

Pour la reprise, le SUA LG a été sonné sur sa pelouse d’Armandie par les Oyonnaxiens. Avec deux défaites de suite, les Agenais sont rappelés à l’ordre avant de se déplacer jeudi à 21h à Carcassonne. Un succès y est impératif pour continuer à jouer les premiers rôles en Pro D2.

0 Shares

Ils semblaient totalement impuissants, surclassés et à la merci d’Oyonnax, aujourd’hui plus que jamais leader du championnat. Vendredi dernier, le retour à Armandie, qui accueillait le choc de cette première partie de saison, ne s’est certainement pas déroulé comme les hommes de Bernard Goutta l’avaient espéré. C’est un duel de coups de pied de pénalité qui a d’abord animé la rencontre, portant le score à 3-12 en faveur des Aindinois à la mi-temps. En seconde période, si la botte de Lagarde a rapproché les siens au tableau d’affichage, deux essais des « Rouge et Noir » en moins de dix minutes ont mis fi n au suspens. « On est tombé sur une équipe plus forte que nous, mais on n’a rien fait globalement pour se donner une chance de gagner », analysait le manager Bernard Goutta à la suite du match. En s’inclinant 9-24, le SU Agen a reculé à la 5ème place de Pro D2, voyant de nombreux concurrents revenir petit à petit sur lui.

Un jeu dépourvu de folie

Après le revers à Angoulême, Agen a donc enchaîné sa deuxième défaite de suite. Deux rencontres où les Agenais n’ont pas marqué le moindre essai. Une situation quelque peu inquiétante pour une équipe qui vise le top six d’ici la fi n de saison. Ces éléments de doutes viennent s’ajouter aux réflexions vis-à-vis du jeu proposé par les Suavistes depuis le début de saison. « On est approximatifs. On aurait pu essayer de déclencher une ou deux envolées offensives pour se réveiller, mais on était trop dans le contrôle. La saison dernière bizarrement, ça nous réussissait de jouer dans le désordre en étant imprévisible. Là, on essaye peut-être de faire trop plaisir au coach en reproduisant ce que l’on travaille la semaine », confie l’arrière Jean-Marcellin Buttin. De son côté, le manager catalan du SUA n’a que très peu apprécié la prestation de ses joueurs vendredi dernier. « On a joué comme si on était à l’extérieur et ça commence à m’embêter. Il faut provoquer l’adversaire et ne pas l’attendre, surtout quand on joue chez nous, affirme-t-il. On n’enchaîne pas deux temps de jeu. » Le centre, secteur particulièrement en manque de tranchant, pose aussi quelques soucis. Kolinio Ramoka, titulaire indiscutable et auteur de neuf essais l’an passé, peine à retrouver de sa superbe actuellement. « On n’a pas trouvé la formule au centre encore où l’on manque de vitesse. Il faut trouver la bonne association », estimait Bernard Goutta.

Victoire capitale à Carcassonne

De nouveau en proie aux incertitudes, le SU Agen doit dorénavant remettre la machine en route contre Carcassonne. Sur le papier, la 14ème place de la formation du Languedoc n’a pas de quoi effrayer des Agenais qui ont déjà réalisé de mémorables performances à l’extérieur. Mais pour rappel, le postulat était identique avant d’affronter Soyaux-Angoulême. Le staff agenais ne s’interdit pas d’amener un peu de rotation lors de ce douzième match de la saison. Une seule chose est certaine, pour rester accroché aux deux premières positions, il faudra s’imposer jeudi soir. Les Agenais avaient déjà eu un sursaut d’orgueil lors du déplacement à Biarritz. A eux de montrer le même état d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 2