Elton Jantjies : « Je suis ici pour achever de grandes choses avec le SUA »

Il avait été annoncé comme la recrue phare de la fin d'année. Aux côtés du président du SUA LG Jean-François Fonteneau, Elton Jantjies a été présenté ce lundi sous ses nouvelles couleurs. L'international Sud-Africain s'est exprimé sur sa forme, l'équipe et bien évidemment sur ses objectifs.

0 Shares

Quidam Hebdo : Quelles sont vos premières impressions d’Agen ?

Elton Jantjies : Je connais déjà un peu le pays pour y avoir passé quelques mois en club et j’ai joué avec les Springboks (l’équipe nationale d’Afrique du Sud) plusieurs fois en France. Je n’ai que peu vu Agen mais je sais que ce sera ma nouvelle maison pour les saisons à venir et je suis très impatient de découvrir la ville et le club en vue de nos challenges à venir. J’espère qu’on sera bientôt en Top 14.

Q.H. : Qu’est-ce qui vous a fait signer pour le SUA ?

E.J. : Pour être honnête, j’avais plusieurs offres parce que je n’avais plus de contrat nulle part. J’avais déjà parlé avec Jean-François Fonteneau il y a plusieurs années et je pense que c’était le bon moment pour venir. Je remercie Agen de m’offrir l’opportunité de continuer à développer mon rugby ici.

Q.H. : Qu’est-ce que vous pouvez amener à l’équipe ?

E.J. : Je peux amener mon expérience. Je peux transmettre mon savoir aux plus jeunes et les aider à se développer, de manière à être une meilleure équipe.

Q.H. : Que pensez-vous de la Pro D2 actuelle ?

E.J. : Je ne l’ai pas beaucoup regardée. Je me souviens du match contre Biarritz, qu’Agen avait gagné mais je sais que d’une manière générale, c’est un championnat de qualité. Il est très rude aussi physiquement. Toutes les équipes désirent remonter en Top 14.

Q.H. : Avez-vous vu les récents résultats d’Agen ?

E.J. : Ce sont des moments difficiles mais je ne suis pas surpris. En France, vous perdez un match et vous chutez de quatre places et inversement. C’est super relevé mais je reste confiant. Je vais faire les efforts pour m’adapter afin d’achever de grandes choses avec le SUA.

Q.H. : Quel est votre état de forme aujourd’hui ?

E.J. : Je suis très exigeant avec moi-même. J’essaye de rester le plus en forme possible. Cela a été difficile ces derniers temps parce que j’étais occupé avec ces histoires administratives mais je me sens bien physiquement. Avec quelques semaines d’entraînement, je serai prêt pour commencer dès janvier.

Q.H. : Est-ce que vous pensez que c’est une de vos dernières chances pour rallier l’équipe nationale lors de la Coupe du monde 2023 ?

E.J. : C’est définitivement quelque chose qui fait partie de mes objectifs. Je veux réaliser de belles choses avec Agen. Je pense d’abord à l’équipe et à m’y intégrer rapidement pour y apporter mes qualités. Si je performe, je serai probablement avec les Springboks l’année prochaine.

Q.H. : Votre contrat vous emmène jusqu’en juin 2024, si cela se passe bien, seriez-vous prêt à prolonger ?

E.J. : On peut parler de futur mais je me concentre davantage sur le présent maintenant. Quand le temps sera venu, on reparlera en 2024. On aura une discussion avec le président et s’il est satisfait de mes performances, on pourra, je l’espère, signer une extension de trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 2 =