Agen, le dernier challenge de Bernard Goutta

Le SU Agen a annoncé ce mercredi la prolongation de son manager jusqu'en 2026. De son côté, Bernard Goutta a déclaré, lui, qu'il mettrait fin à sa carrière à l'issue de cet engagement.

0 Shares

« Ah oui, j’ai oublié de vous dire quelque chose ! » La conférence de presse d’avant-match de Bernard Goutta était sur le point de s’achever. Le bus agenais partant pour Vannes, en ce début d’après-midi, chauffait déjà. Le manager du SUA LG venait d’évoquer ce périlleux déplacement en terres bretonnes mais aussi sa prolongation avec les Bleu et Blanc. L’annonce faite ce matin sur les réseaux sociaux du club indique que le contrat du catalan est prolongé jusqu’en 2026. De son côté, le président Jean-François Fonteneau a déclaré que « cette signature a pour but de pérenniser le projet qui a été mis en place, ce qui permettra d’apporter stabilité et constance au club. »

« 55 ans, c’est l’âge parfait pour arrêter »

Mais ce que n’a pas précisé le communiqué, c’est cette dernière phrase lâchée par le technicien agenais. « Agen sera mon dernier challenge. » Une décision mûrement réfléchie par l’ancien troisième ligne. « Je vis du rugby tous les jours, depuis l’âge de 20 ans », rappelle celui qui a commencé chez les professionnels à Perpignan. « Je n’ai pas eu de coupure entre ma carrière de joueur et celle d’entraineur. Je me suis déjà investi dans trois longues missions (ndlr, Perpignan, Colomiers et Clermont). Agen est ma quatrième et sera donc ma dernière. C’est un choix qui a été fait avec ma famille dont je veux pleinement profiter et le président l’a bien compris. D’ici 2026, j’aurai 55 ans, ce sera l’âge parfait pour arrêter. Je continuerai peut-être à m’investir ponctuellement dans des petites missions mais cela n’ira pas plus loin. Je pourrai profiter de mes week-end. »

Des regrets sur le cas Manny Edmonds

Il reste donc encore trois saisons et demi à Bernard Goutta pour remplir, à minima, son objectif « d’assoir le SUA dans le top 6 de Pro D2 ». Avec un premier regard dans le rétro, le manager agenais a confié quelques regrets sur la gestion du cas Manny Edmonds, son désormais ex-entraîneur des arrières. « Je regrette de ne pas avoir vu son mal-être. D’un autre côté, je voulais de la stabilité dans mon staff. Je comprends ce choix qui a été fait vis-à-vis de sa famille mais peut-être qu’il aurait pu être fait avant de s’engager. Une chose est sûre, c’est qu’à l’avenir, j’essaierai de ne pas me tromper une seconde fois. C’est ce que je dis à mes joueurs et ce sera important dans notre projet futur. » Le successeur de Raphaël Lagarde, qui effectue l’intérim jusqu’à la fin de la saison, devra donc cocher plusieurs cases pour coller au projet de Bernard Goutta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 + = 53