Le SUA doit confirmer sans trébucher

A l’issue d’un succès bonifi é contre Rouen vendredi dernier, le SUA LG a parfaitement lancé son année 2023. Les Agenais se rassurent au meilleur des moments pour reprendre leur quête de barrage en fi n de saison. Une ambition qui passe par l’étape de Vannes jeudi à 21h.

0 Shares

« Si on nous avait proposé de repartir d’Armandie avec déjà quatre points, on aurait largement accepté », exprime le nouvel entraîneur des trois-quarts Raphaël Lagarde après la rencontre face à Rouen. En effet, la confi ance n’était pas du côté du SUA ces dernières semaines. Les hommes de Bernard Goutta étaient partis en vacances au mois de décembre sur un triste bilan de quatre défaites et une victoire lors du dernier bloc. Cependant, qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions et pour le talonneur des « Bleu et Blanc » Clément Martinez, il « n’était plus question de perdre à Armandie en 2023 pour accrocher le top 6 ». Pour le moment, les Agenais n’ont pas fait faux bond lors de la 16ème journée de Pro D2. A la maison, si les Lot-et-Garonnais « étaient d’abord sur la retenue » pour le manager catalan du SUA, ils se sont rapidement remis dans l’avancée grâce au réalisme de Thomas Vincent, ainsi qu’à la bonne lecture de jeu de Kolinio Ramoka. Clément Martinez est ensuite allé de son essai lors d’une percée en solitaire de 40m. Les Normands ont tout de même piégé les Agenais à la reprise de la seconde période en profitant d’un cafouillage pour aller aplatir leur seul essai du match. Toutefois, la réussite était bien côté SUA et après un essai en première main de Tevita Railevu, c’est Théo Idjellidaine, rentré en cours de jeu, qui a inscrit l’essai du bonus offensif dans les derniers instants. Après la rencontre, le numéro dix Thomas Vincent ne cachait pas le soulagement des siens dans les vestiaires.

Une équipe qui attaque avant d’être attaquée

Si l’équipe a donné des nouvelles rassurantes sur le secteur de la touche (100% de réussite) et de la mêlée, elle a été d’autant plus agréable à voir jouer en insistant régulièrement sur les ailes. Un jeu bien plus séduisant cher à Raphaël Lagarde : « Je suis content pour les trois-quarts qui ont pu enchaîner quelques temps de jeu et créer de belles choses. C’est normal qu’il y ait du déchet, mais on a forcé ce plan de jeu en cherchant les ailes. On a touché toutes les zones du terrain, c’est rare cette saison. Quand on cherche le bout de ligne, on aère le jeu et on ouvre des options. » Un plan de jeu qui est amené à se perfectionner les prochaines semaines, Bernard Goutta ayant précisé qu’il laisserait de la place aux meilleurs sur cette deuxième partie de saison et moins pour la rotation. Une équipe « type » pourrait se dessiner et maîtriser petit à petit ce schéma ensemble.

Enchaîner à Vannes

S’il y a bien quelque chose que l’on a appris avec le SUA, c’est que confirmer une bonne prestation n’est jamais simple. Actuel 4ème de Pro D2, Agen a tout intérêt à prendre un maximum de points possibles pour éviter de laisser filer le trio de tête. Aux portes du top six, Vannes ne comptera pas faire les mêmes erreurs qu’au match aller, ayant vu le SUA s’imposer sans soucis à Armandie. Des Bretons que les entraîneurs agenais craignent tout de même. « La courte échéance nous oblige à récupérer rapidement pour se projeter directement. On s’attend à une équipe joueuse, en place sur la largeur et qui suit bien la lecture du jeu, mais cela ressemble à ce que l’on a vu avec Rouen », estiment-ils. Le sprint pour accéder aux barrages de fi n de saison est lancé de la bonne manière, il faudra à présent pour le SUA LG éviter les dérapages sur son chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 86 = 95