AFTRAL forme les chauffeurs routiers, un métier d’avenir

Basé sur le MIN depuis 2020, AFTRAL propose un éventail de formations destinées aux futurs chauffeurs routiers, comme à ceux étant déjà en exercice.

0 Shares

« Apprendre et se former en transport logistique », telle est l’appellation derrière l’acronyme AFTRAL. Cette association créée dans les années 1950 par une branche professionnelle du transport routier, est présente en Lot-et-Garonne depuis 2020. Sur le site du MIN, à Boé, l’agence compte deux formateurs en CDI et trois intervenants extérieurs. « Notre activité est à 100% dédiée à la formation en transports routiers, explique le directeur Anthony Palous. On forme du CAP jusqu’à un Bac +5 en transport et logistique. Près de 60% de ce que nous proposons est en formation initiale tandis qu’il y a 40% en formation continue. Cela correspond à des recyclages qui sont nécessaires tous les deux à cinq ans. » AFTRAL dispense ainsi des titres professionnels en poids-lourds, super-lourds ou encore en autocar. « Nos diplômes sont reconnus par le ministère du travail et durent entre 8 et 13 semaines. » Du côté de la branche éducation nationale, la structure propose un CAP Conducteur routier sur un an. « Il est nécessaire d’avoir le permis B et d’être déjà titulaire d’un diplôme de niveau 4 (ndlr, baccalauréat, CAP ou BEP). A l’issue de cette formation, ouverte à l’apprentissage pour les moins de 30 ans, le diplômé sera titulaire du permis C, CE ainsi que la FIMO (formation initiale minimum obligatoire), le SST (salarié secouriste du travail) et l’ADR (matières dangereuses). »

Un secteur qui recrute

Ce CAP est proposé en partenariat avec le Syndicat des transporteurs routiers du Lot-et-Garonne (ndlr, STR47, représenté par Frédéric Durand). « Ce sont eux qui ont fait la demande. Il s’agit en effet de métiers sous tension où tous nos clients recrutent. Il a donc fallu trouver une solution pour leur trouver de nouveaux conducteurs. » La première promotion de 14 personnes en 2021 a connu un taux de réussite de 100% tandis que la deuxième a fait sa rentrée en 2022, avec 15 étudiants. « L’avantage de passer par nous, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’attendre 21 ans pour passer le permis C par la voie d’auto-école. Tous les stagiaires que nous avons actuellement sont financés via l’apprentissage, la professionnalisation ou l’intérim. Il y a forcément un débouché au bout. En moyenne, un chauffeur peut gagner entre 1 500 et 3 000 € en début de carrière. Cela dépend bien évidemment du nombre d’heures effectuées mais un jeune motivé peut bien gagner sa vie. J’estime surtout que c’est un métier intéressant avec beaucoup d’autonomie. Il y a aussi une partie commerciale car le conducteur, c’est l’image de marque de l’entreprise auprès des clients. » Voilà de solides arguments pour séduire les candidats dans un secteur où les opportunités ne manquent pas.

Renseignements //
Portes ouvertes le 11 mars à AFTRAL, au MIN à Boé. Plus de renseignements
auprès de Vincent Hackett, chargé de recrutement à vincent.hackett@aftral.com

06 30 28 46 94

Aftral se développe

AFTRAL propose également de la formation continue obligatoire mais dispose d’une off re plus « à la marge », notamment pour être secouriste du travail. Enfin, une section RUTL (Responsable d’unité de transport et logistique) ouvrira à la rentrée 2023 et permettra à l’étudiant d’obtenir un diplôme Bac +2 et de se mettre à son compte dans le transport et d’obtenir l’attestation de capacité marchandises et commissionnaire transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 38 = 43