Eglise Sainte-Catherine à Villeneuve : un chantier majeur et nécessaire

Les travaux de l’église Sainte-Catherine commenceront d’ici début mai. Un chantier d’envergure sur l’enveloppe extérieure du bâtiment et qui prendra fin en 2027.

0 Shares

C ’est un investissement important dont se serait bien passée la municipalité de Villeneuve-sur-Lot. Près de 3,7M€ vont être consacrés sur quatre ans, à la rénovation de l’église Sainte-Catherine, l’un des monuments bâtiments emblématiques de la bastide, classé monument historique en 2022. Sans chercher à polémiquer, Gérard Régnier, adjoint aux travaux, a jugé que le chantier était devenu nécessaire. « Il faut avouer que c’est un travail de fond qui n’est pas très porteur pour des élus car même si les travaux se voient, le résultat n’est pas forcément visible. Le bâtiment a vraiment besoin de cette rénovation. Cela fait deux ans que nous faisons de la réparation et du rafistolage sur des toitures qui fuient. De l’eau tombait notamment sur l’orgue. Il faut aussi dire que le prêtre a su défendre cet édifi ce qui est bien sûr municipal. Je pense que ces travaux auraient pu être engagés plus tôt mais nous ne sommes pas là pour critiquer notre prédécesseur qui a fait d’autres choix. » Concrètement, ce chantier va se dérouler sur quatre phases, dont la première débutera au mois de mai sous la houlette de l’agence d’architecture agenaise Thouin, qui assurera la maîtrise d’ouvrage. « Ils sont assez réputés dans le Sud-Ouest pour ce genre de travaux », estime l’élu qui précise que « l’appel d’off res est encore en cours pour les entreprises qui vont intervenir durant les travaux. Il faut qu’elles soient un peu rôdées à ce type de chantier. »

L’église fermée un an, entre 2024 et 2025

Début mai, ce sont ainsi le chevet et la sacristie de l’église qui subiront en premier ce coup de frais. « Il s’agit de la partie Nord du monument. Les cultes pourront continuer à être célébrés sauf que le chœur sera un peu déplacé pour des raisons de sécurité. On raccourcit un peu l’église, en quelques sortes. Tout le travail se fera sur l’extérieur, notamment sur la toiture et pour l’installation d’un système de récupération des eaux de pluie. » Le coût de cette première tranche est estimé à 650 000 €. Afin d’accueillir l’ensemble des commodités nécessaires au chantier (cabanons, et matériel), la rue Ozanam sera complètement fermée. La deuxième phase qui s’ouvrira l’année prochaine sera la plus compliquée puisqu’il s’agira d’intervenir sur la nef. « C’est un grand espace de plus de 1 000 m² de toiture. Nous devrons donc fermer l’église pendant un an. Nous nous sommes déjà calés avec l’Abbé de la Serre et les cultes seront notamment déplacés vers StEtienne ou Eysses. » Le budget sera là d’1M€. Viendront ensuite, en 2025 et 2026 pour le massif sud puis pour le clocher et le pont-dormant avec un investissement respectif d’1M€ et 950 000 €. Construite de 1898 à 1934, l’église Sainte-Catherine connaîtra alors une nouvelle jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 − 22 =