La Candélie crée des synergies entre ses différentes structures

L’hôpital La Candélie entreprend un vaste projet immobilier qui consiste à rassembler ses activités ambulatoires sur un seul et même site à Villeneuve-sur-Lot, Marmande, Nérac et Agen.

0 Shares

Le centre hospitalier départemental (CHD) La Candélie se lance dans un vaste programme qui va concerner l’ensemble de ses implantations dans le Lot-et-Garonne. A Villeneuve-sur-Lot, c’est ainsi un bâtiment voisin de l’ancien hôpital Saint-Cyr qui est sur le point d’être acheté par l’établissement. « Cela faisait un certain temps qu’on lorgnait sur cette ville, révèle Richard Campmas, directeur du CHD. L’idée est de regrouper nos services sur un seul et même site. Cela évitera notamment au personnel de naviguer entre les différentes structures. Il y a aussi une question de cohérence dans le suivi thérapeutique des patients. Nos jeunes pourront continuer à être suivi par les mêmes personnes, au même endroit, peu importe leur âge. »

Au sein de la sous-préfecture villeneuvoise, ce sont ainsi les différentes structures accueillant enfants et adolescents en ambulatoire, qui seront regroupées. « Certains de nos bâtiments actuels sont très vétustes et la rénovation sur site aurait été très compliquée. Nous avons eu l’opportunité de travailler sur un site dégagé. C’est une condition essentielle. » C’est ainsi du côté de la rue du Port de Gajac, en face de l’EHPAD éponyme, que prendra place cette nouvelle filière pédopsychiatrique. « On voulait absolument une implantation au plus près du centre-ville. Il est en effet important de faire bénéficier aux enfants et surtout aux adolescents, d’une certaine autonomie d’accès qu’on n’avait pas en périphérie. » Ce sont ainsi près de 220 enfants qui seront suivis à l’année, d’ici 2025. « L’acquisition des terrains est en cours de finalisation. En ajoutant l’ensemble du processus de construction, cette structure ne verra pas le jour avant deux ans minimum. »

57 M€ débloqués grâce au Ségur

Un projet en gestation qui rejoint d’autres dans le département, plus ou moins avancés. C’est notamment le cas dans l’Ouest du département. « Notre projet immobilier s’intéresse à l’ensemble du département. On vient construire ou reconstruire un certain nombre de structures ambulatoires. Du côté de Marmande, ce sont les adultes qui sont concernés et nous en sommes à un stade beaucoup plus avancé d’un point de vue architectural. A Nérac, c’est dans du neuf, sur un terrain déjà acquis, qu’adultes et enfants seront réunis.

Du côté de la préfecture, c’est un chantier visible qui se déroule en ce moment sur le Gravier. « C’est notre projet le plus important. Des activités plus complexes seront réunies sur un seul et même grande site. Là encore, il était essentiel d’être en cœur de ville. A chaque fois, on vient créer des synergies, améliorer la communication et tout remettre aux normes. » Cet ambitieux plan de développement peut voir le jour grâce au plan Ségur. Le site central de La Candélie, à Pont-du-Casse, sera également concerné. Au total, les opérations sont financées à hauteur de 57 M€ par le Ségur, 14M€ par l’ARS, auxquels s’ajoutent d’autres sources de financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

95 − = 88