En immersion sur le tournage de « Pourquoi tu souris ? »

Le film "Pourquoi tu souris ?" est en tournage à Agen depuis le 23 janvier. Nous avons pu assister ce lundi à une scène mettant en prise Jean-Pascal Zadi et Raphaël Quenard.

0 Shares

« Taisez-vous, j’ai besoin de me concentrer ! Vous allez voir ce que c’est qu’un acteur avec un César ! » Avec beaucoup de second degré, Jean-Pascal Zadi a un don pour détendre l’ambiance sur un plateau de tournage, c’est le moins que l’on puisse dire. L’acteur, récompensé par le César du meilleur espoir masculin en 2021 pour son rôle dans « Tout simplement noir » est à Agen depuis le 23 janvier où il tourne des scènes de « Pourquoi tu souris ? », un film réalisé par Christine Paillard et Chad Chenouga. Ce lundi, dans un appartement du centre-ville agenais, non loin du boulevard Carnot, nous avons pu assister au tournage de l’une de ces scènes. Celle-ci se déroule dans une cuisine où le personnage interprété par Jean-Pascal Zadi tente de monter un meuble, accompagné par son compère joué lui par Raphaël Quenard.

Une quarantaine de techniciens

Sur le plateau, ils sont près d’une quarantaine de techniciens à faire en sorte que la scène se déroule au mieux. Les réalisateurs sont quant à eux dans une autre pièce, derrière le moniteur. « Action ! », lance alors Christine Paillard, une fois le silence total. Pendant que les acteurs se donnent la réplique, on esquisse quelques sourires, les metteurs en scène étant visiblement satisfaits de ce qu’ils voient. « Coupez ! » On en profite pour corriger quelques détails et donner quelques conseils aux comédiens pour tenter d’obtenir la meilleure intention. Si nous avons pu rester une vingtaine de minutes sur le plateau, nous n’en saurons pas plus sur le scénario du film, cette scène ne faisant pas partie de l’intrigue principale.

Une subvention du Département

Le tournage sur Agen prendra fin ce vendredi 10 février avant de se finir, durant deux semaines sur Bordeaux. Il s’agit du quatrième film de Chad Chenouga mais le premier co-réalisé avec Christine Paillard, dans un style jusque-là inexploré, la pure comédie. Surtout, c’est la première fois que le réalisateur pose ses valises en Lot-et-Garonne. « Nous avions travaillé avec lui sur ses deux précédents longs-métrages, précise Hervé Bonnet, directeur du Bureau d’accueil de tournages (BAT 47). Pour plusieurs raisons, il n’avait finalement pas tourné dans le département. Je pense néanmoins qu’il avait apprécié notre manière de travailler à ses côtés et il a pu découvrir le décor qui lui convenait, notamment une maison à proximité de Jardin Jayan. Il s’agit de celle du personnage interprété par Emmanuelle Devos. » Pour convaincre la production du film de poser ses caméras dans la préfecture lot-et-garonnaise, le BAT 47 a aussi pu obtenir une subvention de 50 000 € du Conseil départemental venant financer une partie du budget du film évalué à 2,5 M€. Une somme dans la moyenne des films français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 1 =