Un sprint final à démarrer du bon pied

Pour le SUA LG, il ne reste plus que sept matchs de saison régulière, dont cinq qui vont s'enchaîner en autant de semaines. Une victoire contre Massy jeudi à 21h est impérative pour commencer à verrouiller une place en phase finale.

0 Shares

Jusqu’ici, la loi des séries a fait rage avec ses victoires à l’arraché, ses exploits et ses désillusions, le passage hivernal aussi, n’épargnant pas les joueurs des blessures à répétition. De janvier à mars, le SUA s’est tout de même extirpé d’une série de six matchs de suite en sauvant les honneurs. Trois victoires, deux défaites et un match nul, l’addition aurait certes pu être meilleure, mais aussi plus sévère. Au classement, les Agenais pointent à la 4ème place du championnat, à trois points de Mont-de-Marsan et cinq de Grenoble, respectivement 3ème et 2ème de la Pro D2. Si, actuellement, les discussions vont bon train sur l’avenir du club en terme institutionnel, à l’approche du printemps, le SUA entame aussi un nouveau bloc de cinq matchs, qui, à son issue, donnera certainement son lot de réponses sur la suite de la saison des « Bleu et Blanc », au moins sur une potentielle place en barrages. En cinq semaines, les Lot-et-Garonnais devront affronter Massy, Montauban, Oyonnax, Carcassonne et Aurillac. Des échéances plutôt abordables sur le papier, bien que le manager Bernard Goutta a toujours confié préférer prendre les matchs au cas par cas, plutôt que dans leur ensemble. « Je ne donne plus d’objectifs sur un bloc. On se concentre sur la prochaine rencontre à disputer et ainsi de suite. Le plus important sera de conserver la victoire à Armandie. »

S’imposer sans blessure

Face à Massy, le SU Agen pourra profiter de la mauvaise passe des Franciliens, restants sur quatre défaites et en position de lanterne rouge du championnat. Comme joueurs et entraîneurs ont l’habitude de le répéter, « la vigilance est de mise contre une bête blessée. » De plus, les blessés, les Agenais ne les comptent plus ces dernières semaines. Si les retours se font petit à petit pour les cadres comme William Demotte et Timilai Rokoduru, Agen a quand même dernièrement souvent perdu en match certains de ses membres, pour de grosses blessures qui plus est, comme celles de Tevita Railevu et Fotu Lokotui. Pour avancer sereinement, il faudra échapper à l’infirmerie et s’imposer. Quand on joue le top six, c’est la moindre des attentes contre le dernier du championnat. A noter qu’en décembre, le match aller à Armandie avait prouvé que Massy pouvait rivaliser avec les Agenais. Le SUA en était sorti victorieux sur un triste 24-12.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + = 15